Mise en garde de l'UA au maire de la capitale malgache

Addis-Abeba- Ethiopie (PANA) -- L'Union africaine (UA) a appelé à la modération face à l'aggravation de la situation politique à Madagascar, quelques heures après que le maire d'Antanarivo a annoncé avoir pris le contrôle du pays.
L'UA, qui surveille la situation à Madagascar depuis que les manifestants opposés au gouvernement ont entamé une série de grèves destinée à destituer le président Marc Ravalomanana, s'est déclarée préoccupée par la possibilité d'aggravation de cette crise.
"Je renouvelle mon appel à tous les acteurs politiques malgaches pour qu'ils fassent preuve de modération et s'attellent à résoudre la crise actuelle par le dialogue et le respect de l'ordre constitutionnel et de la légalité", a déclaré le président de la Commission de l'UA, Jean Ping.
Madagascar, qui avait connu des mois de crise politique avant l'élection du président Ravalomanana, est retombé dans une série de querelles politiques qui ont atteint leur point culminant samedi quand le chef de l'opposition, maire d'Antananarivo, Andry Rajoelina, a déclaré qu'il prenait la direction du pays.
Dans un communiqué publié samedi à Addis-Abeba, M.
Ping a déploré la dégradation de la situation à Madagascar, soulignant que la tension politique croissante représentait un risque sérieux pour la stabilité du pays.
"Je regrette également les pertes de vies causées par les violences qui ont éclaté à Antananarivo (la capitale) et se sont étendues à tout le pays", a déclaré M.
Ping, invitant le parties en conflit d'entamer rapidement un dialogue politique pour résoudre la crise.
Au moins 40 personnes ont été tuées depuis le début de la série de grèves et boycotts dans le pays.

01 février 2009 11:52:00




xhtml CSS