Mise en garde de AI sur l'instabilité dans les camps au Darfour

Le Caire- Egypte (PANA) -- L'ONG de défense des droits humains, Amnesty International (AI) a mis en garde contre les dangers encourus par les réfugiés au Darfour, exhortant la communauté internationale à apporter son assistance à l'opération hybride ONU/UA lancée depuis trois semaines.
Toute une génération de Soudanais grandit dans des conditions de peur et d'insécurité extrêmes dans des camps truffés d'armes, selon l'ONG dont l'avertissement est contenu dans un rapport rendu public sous le titre: "Déplacés du Darfour: une génération de colère", qui met en exergue l'instabilité prévalant actuellement dans les camps des réfugiés.
"Presque tous les camps du Darfour connaissent une importante circulation d'armes.
La situation sécuritaire à l'intérieur et à l'extérieur des camps continue de se détériorer, alors que les espoirs d'un règlement politique du conflit du Darfour s'éloignent et que les hostilités entre le gouvernement et les groupes armés continuent leur escalade”, affirme Tawanda Hindora, directrice adjointe du programme Afrique d'Amnesty International, dans un communiqué dont une copie a été remise à la PANA au Caire.
"Le bien-être des personnes déplacées n'est toujours pas pris en charge pendant que les groupes armés et le gouvernement se querellent et entravent le déploiement intégral des forces de la MINUAD", a regretté Mme Hondora.
"Il ne saurait y avoir de paix durable sans garantie que la sécurité et les droits humains de ces personnes seront respectés et protégés", a affirmé la responsable d'AI.
Elle a également relevé que les groupes armés se rendent dans les camps pour y recruter de nouveaux combattants, notamment des enfants.
"Les jeunes du Darfour vivent dans une situation qui semble les priver de tout espoir, que ce soit pour le présent ou pour l'avenir.
Furieux et frustrés, certains d'entre eux rejoignent les groupes armés", a encore noté Mme Hondora.
Le conflit du Darfour, qui a éclaté en 2003, pour des questions d'accès aux ressources, a fait plus de 200.
000 morts et contraint plus de 2 millions de personnes à fuir leurs maisons.

21 janvier 2008 14:22:00




xhtml CSS