Mise en œuvre en Egypte d’un projet conjoint UE-PAM de lutte contre le travail des enfants

Abidjan, Côte d’Ivoire (PANA) – L’Union européenne (UE) et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont mis en œuvre en Egypte, un projet conjoint d’un montant de 60 millions d’euros, de lutte contre le travail des enfants par l’amélioration de l’accès à l’éducation.

Selon un communiqué du PAM transmis à la PANA, le chef de la délégation de l’UE, James Morgan, et le directeur pays du PAM, Lubna Alaman, ont conduit mardi une visite des sites du projet qui cible 100 mille enfants bénéficiaires engagés auparavant dans des emplois à risqueS.

L’ambassadeur Morgan a souligné que grâce à cette subvention de l’UE, les enfants, et particulièrement les jeunes filles, pourront préserver leurs droits et poursuivre leur scolarité.

Les bénéficiaires fréquentant des écoles ont droit à des rations alimentaires pendant les heures de cours et pour leurs familles.

Ce projet dénommé "améliorer l’accès des enfants à l’éducation et lutter contre le travail des enfants" a une durée de quatre ans et sera exécuté dans les 16 gouvernorats les plus vulnérables d’Egypte en ciblant 651 écoles.

Il vise à fournir aux familles des mesures incitatives d'envoyer et de garder leurs enfants, surtout les filles, à l'école - plutôt que de les faire travailler pour soutenir leurs familles.

Jusqu’à 400 mille membres de familles d’enfants qui ont un taux de fréquentation scolaire de 80% recevront une ration alimentaire mensuelle composée de dix kilogrammes de riz et un litre d’huile en compensation de ce que gagnerait un enfant en travaillant.

Par ailleurs, comme solutions durables, 50 mille mères seront formées sur les activités génératrices de revenus pour soutenir leurs familles au lieu que les enfants le fassent.

-0- PANA BAL/IS/SOC 17juin2015

17 june 2015 18:37:28




xhtml CSS