Menace de perturbation des examens par les enseignants au Botswana

Gaborone, Botswana (PANA) - Les enseignants botswanais menacent de perturber les examens de fin d'année, pour exiger la satisfaction de leurs revendications relatives à leurs primes de surveillance, rapporte, ce jeudi, la presse locale.

Selon le président par intérim du Syndicat des enseignants du Botswana (BOSETU), Mogomotsi Motshegwa, le gouvernement doit traiter en urgence cette demande de paiement des primes de formation et de surveillance de l'année 2015.

En outre, M. Motshegwa a invoqué les différences de fonctionnement dans les écoles primaires et le réexamen du statut de l'instance de négociations, comme quelques-uns des défis que les enseignants veulent voir réglés.

"Nous allons faire une tournée dans le pays pour demander l'autorisation des enseignants sur ces questions. Nous encouragerons ceux qui dispensent les cours à le faire, mais d'opter pour la rétention des notes jusqu'à ce que le ministre écoute nos demandes", a dit M. Motshegwa.

Les relations entre le gouvernement et les enseignants se dégradent depuis 2011, bien que les négociations entre les syndicats et le gouvernement se poursuivent.

Par ailleurs, le gouvernement a accusé les enseignants de traîner les pieds pour accomplir leurs devoirs depuis la grève de 2011.

"Les gens doivent comprendre que nous avons aussi des intérêts. Mais nous ne voulons pas que l'employeur nous tienne en otage", a déclaré Johannes Tshukudu, du Syndicat des enseignants du Botswana, réfutant les allégations selon lesquelles, les enseignants procèdent à un ralentissement du travail délibérément.
-0- PANA DRW/VAO/NFB/IS/IBA 20août2015

20 août 2015 13:25:15




xhtml CSS