Mbeki félicite le personnel soignant pour sa lutte antiraciste

Le Cap- Afrique du Sud (PANA) -- Le chef de l'Etat sud-africain, le président Thabo Mbeki, a félicité le personnel soignant de son pays pour son action contre le racisme dans le secteur de la santé.
En s'adressant, lundi au Cap, au premier sommet national sur la santé, M.
Mbeki a déclaré que le démantèlement des barrières raciales avait aidé le pays à se débarasser de certaines des "tares les plus évidentes de l'époque de l'apartheid".
"Nous avons supprimé les barrières raciales au sein de nos institutions sanitaires et ceci a aussi renforcé l'accès aux soins", a-t-il affirmé.
Il a indiqué qu'en 1994, le gouvernement s'était attelé à un changement radical de la délivrance des soins de santé au niveau national.
"Une autre orientation stratégique audacieuse a été la décision d'introduire les soins de santé primaire comme le fondement de notre système de santé", a ajouté le chef de l'Etat sud-africain.
"Au coeur des soins de santé primaire se trouve la notion de développement - qui implique la reconnaissance de l'importance des facteurs déterminants pour la santé mais qui n'évoluent pas dans ce secteur", a indiqué M.
Mbeki, en soulignant que ceci impliquait "la reconnaissance de la contribution significative des utilisateurs de service sur la santé, aussi bien en tant qu'individus que communautés".
Il a cependant rappelé qu'il restait encore beaucoup à faire pour se débarasser de l'héritage de la péridode de l'apartheid.
"Nos attitudes et parfois les obstacles que nous plaçons sur le chemin des autres, trahit la libération incomplète de nos esprits", a encore indiqué le président en ajoutant que le défi à relever est de briser ces barrières de l'isolement racial et social, et de remettre en question les conditions qui favorisent les stéréotypes raciaux.

20 novembre 2001 15:36:00




xhtml CSS