Mandela, "icône de l'unité et de la paix en Afrique du Sud", selon Goodluck Jonathan

Abuja, Nigeria (PANA) - Le président nigérian, Goodluck Jonathan, a fait part mercredi de la volonté de son gouvernement d'observer trois jours de deuil national suivi d'une cérémonie commémorative à la mémoire de Nelson Mandela pour rendre hommage à "une icône de l'unité et de la paix en Afrique".

''Comme nous avons partagé le combat contre l'apartheid, nous pensons qu'en tant qu'Etat allié, nous devons ensemble commémorer une icône de l'unité'', a-t-il dit, quelques heures avant la cérémonie de deuil au stade à Pretoria.

Mardi, 90.000 personnes, dont une centaine de dirigeants du monde et 2500 journalistes, s'étaient retrouvés au Soccer City Stadium de Johannesburg, pour un dernier hommage à Nelson Mandela (Madiba).

Pour sa part, le président Jonathan a affirmé que Madiba, le héros de la lutte anti- apartheid, était un symbole d'unité qui n'appartenait plus à l'Afrique du Sud, au continent africain et à la race noire.

Il a réaffirmé qu'en plein régime de l'apartheid, les Nigérians ont contribué de façon morale, financière à la libération de l'Afrique du Sud.

Pour lui, ''Mandela était un symbole d'unité, qui a placé l'Etat et son peuple au dessus de sa propre personne. Il s'était clairement démarqué par son leadership d'un grand nombre de chefs d'Etat. Il a su apporter la paix et l'unité en Afrique du Sud malgré les défis liés au système de la discrimination raciale".    

En plus des trois jours de deuil et des drapeaux mis en berne au Nigeria, des cérémonies spéciales étaient organisées dans les mosquées, les églises en l'honneur de Mandela.

-0- PANA MON/VAO/ PBA/AB/TBM 11dec2013

11 décembre 2013 12:20:53




xhtml CSS