Mali: la Journée internationale de la femme placée sous le signe de l'automisation de la femme

Bamako, Mali (PANA) - L’édition 2016 de la Journée internationale de la femme sera célébrée, mardi au palais de la Culture Amadou Hampaté Bâ, sous le signe de l’autonomisation de la femme, quelques mois après la promulgation par le président de la République de la loi sur le quota de 30% de femmes aux postes électifs et nominatifs, a appris la PANA auprès du ministère malien de la Famille, de la Femme et de l’Enfant.

La communauté internationale a choisi pour l’édition 2016 de la Journée internationale de la Femme le thème « 50-50 d’ici 2030: franchissons le pas pour l’égalité des sexes ».

Le Mali, pour sa part, a décidé de prendre la thématique: «Egalité, Genre et autonomisation de la Femme ». En choisissant ce thème, il s’agit de promouvoir le rôle et la place de la femme dans la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable (ODD).

Selon les responsables du ministère de la Famille, de la Femme et de l’Enfant, il devient impératif que tous les Maliens, femmes et hommes, jeunes et vieux se donnent la main afin de s’engager pour la sauvegarde de la paix, de la sécurité et de l’émergence de toute la nation.

L’économie du Mali est principalement basée sur l’agriculture, la pêche et l’élevage, tandis que 80% de la population sont actives dans l’agriculture. Les femmes rurales ont un rôle important à jouer dans l’économie du pays à travers ces différentes filières.

«En effet, l’investissement dans l’autonomisation économique des femmes est l’une des voies les plus sûres vers l’égalité des sexes, l’éradication de la pauvreté et une croissance économique inclusive.

Les femmes, qu’elles soient entrepreneuses ou employées, apportent une contribution énorme à l’économie du pays au sein des entreprises, dans les exploitations agricoles ou au sein de leurs familles à travers le travail non rémunéré », souligne-t-on au ministère de la Famille, de la Femme et de l’Enfant.

Cependant, les femmes restent touchées par la pauvreté et la discrimination basées sur le Genre qui les condamnent souvent à des emplois précaires et mal rémunérés.

Cette discrimination restreint également leur accès aux instances de prise de décision, aux actifs économiques tels que les terres et les emprunts. Elle limite leur participation à l’élaboration des politiques économiques et sociales.

L’édition 2016 de la Journée internationale de la femme est placée sous la haute présidence du président malien, Ibrahim Boubacar Keïta.
-0- PANA GT/IS/IBA 07mars2016

07 mars 2016 14:58:38




xhtml CSS