Mali: agression d'un journaliste: le ministre malien de la Communication condamne cet acte

Bamako, Mali (PANA) - Le ministre  malien de l’Economie numérique et de la Communication dit avoir appris «avec stupeur et consternation que le journaliste animateur Madou Kanté dit Maréchal Madou a été victime d’une agression le 25 juillet 2017», dans un communiqué dont copie a été transmise, mercredi, à la PANA à Bamako.

«Le ministre de l’Economie numérique et de la Communication condamne fermement cette agression et exprime sa compassion à la victime, à ses proches et à l’ensemble de la presse malienne», poursuit le communiqué.

Le ministre précise que les investigations sont en cours au niveau des services compétents pour identifier le ou les auteurs de cet acte inacceptable qui ne saurait rester impuni.

«Le ministre de l’Economie numérique et de la Communication exprime sa solidarité dans cette douloureuse épreuve à l’ensemble des acteurs du paysage médiatique national et réaffirme son attachement à la liberté d’expression et au renforcement des espaces de liberté et d’expression dans notre pays », conclut le communiqué.

Le confrère et animateur malien Madou Kanté, un des opposants à la révision constitutionnelle au Mali, a été sauvagement agressé dans la nuit du 24 au 25 juillet à Diébougou, quartier Est de Bamako, alors qu'il était en train de téléphoner.

Trois ministres du gouvernement malien et des opposants dont le chef de file de l'opposition républicaine, Soumaila Cissé, ont rendu visite au malade dans un hôpital de la capitale malienne.

Selon plusieurs sources, Madou Kanté, qui a appelé les uns et les autres au calme, a été opéré avec succès et son état de santé est jugé satisfaisant.
-0- PANA GT/IS/IBA 26juil2017

26 juillet 2017 13:44:13




xhtml CSS