Libye: les harcèlements d’une milice contraignent la LIA à délocaliser son Q.g. tripolitain

Tripoli, Libye (PANA) - L’Autorité libyenne d’Investissement (Libyan Investment Authority - LIA) a été forcée d'abandonner son siège principal sis dans la Tour du centre-ville de Tripoli, en raison des menaces et de l'ingérence persistante des milices dans ses affaires intérieures.

La LIA est l'organe en charge de la gestion des fonds souverains de la Libye, qui contrôle des actifs évalués à $67 milliards de dollars américains actuellement gelés, en vertu d'une résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies depuis la révolution libyenne de 2011 qui a mis fin au régime de Mouammar Kadhafi.

Dans une déclaration publiée, ce mercredi, la LIA condamne les actions de la milice qui est chargée de sécuriser la Tour de Tripoli et est apparemment fidèle au Conseil de la présidence dirigé Fayez Al-Serraj.

Affirmant que les miliciens menacent et effraient constamment ses employés, la déclaration a rappelé que les miliciens avaient par le passé pris en otage un des responsables de la LIA dans l'édifice situé en face de la LIA.

Ces miliciens avaient également tenté de contraindre les fonctionnaires de la LIA à ignorer les ordres de leurs supérieurs, d’intercepter les emails du personnel et d’empêcher l’entreprise de s’installer dans un nouveau Quartier général.

Au regard de toutes ces atteintes, qui sont de nature à affecter ses performances, la LIA a donc décidé d’aménager dans un nouveau quartier qu’elle s’interdit de rendre public.
-0- PANA SSB/IS/IBA 09août2018

09 أغسطس 2018 13:52:51




xhtml CSS