Lesotho : Amnesty international dénonce l'arrestation d'un propriétaire de radio

Maseru, Lesotho (PANA) - L'organisation internationale en charge des droits de l'homme, Amnesty international, a dénoncé l'arrestation d'un propriétaire de radio privée dans le Sud du pays par les autorités du Lesotho, appelant pour sa libération immédiate et sans condition.

Dans un communiqué posté sur son site internet ce samedi, en réponse à l'arrestation du patron de la radio Mo Afrika FM, en l'occurrence M. Candi Ramainoane, au lendemain de la fermeture de sa radio un peu plus tôt cette semaine, le directeur-adjoint d'amnesty international pour l'Afrique australe, Muleya Mwananyanda a déclaré que la fermeture de la radio privée, Mo Afrika Fm, et l'arrestation de son propriétaire vendredi, ne sont rien d'autres qu'une chasse aux sorcières visant à harceler et à intimider la presse du pays.

L'organe en charge de la défense des droits de l'homme a, en outre, déclaré que l'accusation de diffamation contre M. Ramainoane est injuste et cynique et n'a pour objectif que d'envoyer un signal et un avertissement aux autres propriétaires de médias et aux journalistes des conséquences qu'ils pourraient subir en adoptant des positions critiques à l'encontre du gouvernement.

"M. Ramainoane doit être libéré immédiatement et sans condition et autorisé à reprendre son travail. La radio Mo Afrika Fm devrait également être autorisée à reprendre ses programmes", a ajouté M. Mwananyanda.

Amnesty international a déclaré que M. Ramainoane et sa station, Mo Afrika, ont été la cible des autorités du Lesotho pour leurs reportages et couvertures critiques des affaires politiques du pays.

-0- PANA MA/BAD/IS/SOC 16sept2017

16 septembre 2017 14:01:34




xhtml CSS