Les violences en Centrafrique condamnées par l'OIF

Bruxelles, Belgique (PANA) - La Secrétaire générale de l'Organisation internationale de la  Francophonie (OIF), Mme Michaelle Jean, a condamné "avec la plus grande fermeté", les violences survenues, ces derniers jours, en Centrafrique, ayant causé la mort de plusieurs personnes et visant les représentations des ONG à Bangui.

Dans un communiqué transmis à la PANA à Bruxelles, l'OIF qualifie ces actes "d'inadmissibles", dans un contexte marqué par la préparation des élections de sortie de crise.

Michaelle Jean écrit: "en mon nom propre et au nom de la communauté francophone, je tiens à présenter aux familles des victimes et à l'ensemble du peuple centrafricain nos sincères condoléances".

Prendre pour cibles des organisations humanitaires, qui sont en Centrafrique pour contribuer à soulager les souffrances des populations victimes de la crise, est un acte intolérable, souligne la  Secrétaire générale de l'OIF.

Après avoir appelé toutes les parties à la retenue et à privilégier le dialogue et la recherche du consensus, Mme Michaelle Jean tient à rappeler que les auteurs des violations des droits de l'Homme doivent être identifiés et jugés par les tribunaux compétents.

A cet égard, elle souligne l'engagement de la Francophonie en faveur de la lutte contre l'impunité, en particulier à travers l'appui engagé pour la mise en place rapide de la Cour pénale spéciale.
-0- PANA AK/IS/IBA 30sept2015

30 septembre 2015 14:02:00




xhtml CSS