Les violations du cessez-le-fe au Soudan du Sud au centre de la rencontre entre les Présidents Kagamé et Salva Kiir

Kigali, Rwanda (PANA) - Le nouveau président en exercice de l'Union africaine (UA) et président du Rwanda, Paul Kagamé, a rencontré mardi, le leader sud-soudanais, Salva Kiir, à Addis-Abeba, en Ethiopie, face aux menaces de l'organisation continentale d'imposer des sanctions aux leaders qui violent le cessez-le-feu au Soudan du Sud.

La rencontre entre les deux dirigeants a lieu après que le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a averti que l'Union africaine prendra des mesures à l'égard de ceux qui, en toute impunité, continuent de massacrer leurs populations pacifiques.

Rappelons que le Soudan du sud est plongé dans une guerre civile depuis 2013, après un affrontement entre les troupes du Président Kiir et celles de son vice-président de l'époque, Riek Machar.

D'après les agences humanitaires dans la région, le conflit a fait des dizaines de milliers de victimes, réduit la production pétrolière et poussé environ un tiers de cette population de 12 millions d'habitants à fuir leurs maisons.

S'exprimant en marge du sommet des Chefs d'Etat de l'UA à Addis-Abeba, en Ethiopie, M. Mahamat avait souligné que les sanctions sont importantes car beaucoup de pays africains étaient divisés par rapport au meilleur moyen de faire face à la violence au Soudan du Sud.

"Tous les accords signés (par les protagonistes au Soudan du Sud) ont été violés", a-t-il noté.

Le 20ème sommet de l'UA, organisé du 22 au 29 janvier, était placé sous le thème principal "Gagner la lutte contre la corruption : un chemin durable vers la transformation de l’Afrique".  

Durant cette réunion continentale, le président rwandais, Paul Kagamé, a succédé au président guinéen, Alpha Condé, à la tête de la présidence de l'UA.
-0- PANA TWA/VAO/NFB/BEH/SC 30jan2018

30 janvier 2018 15:22:52




xhtml CSS