Les soldats de la MINUAD victimes de nouvelles attaques au Darfour

Nairobi- Kenya (PANA) -- La force de maintien de la paix conjointe Nations Unies/Union africaine pour le Darfour (MINUAD) a été la cible de nouvelles attaques ces derniers jours depuis la délivrance d'un mandat d'arrêt contre le président soudanais Omar el Béshir, ont rapporté les commandants en chef de cette force.
L'équipe onusienne des commandants en chef de la MINUAD a rapporté, dans un communiqué transmis à la PANA, que quatre de ses soldats ont été grièvement blessés lors d'une attaque lundi.
"Une patrouille d'escorte de la MINUAD retournant à sa base d'El Geneina, à l'ouest du Darfour, a été attaquée par des inconnus armés, qui ont tiré sur son véhicule avec des armes légères.
Quatre casques bleus ont été blessés au cours de cette attaque, dont l'un gravement", indique la MINUAD.
D'après la mission onusienne, le personnel blessé a été évacué par hélicoptère pour recevoir un traitement médical à l'hôpital de niveau II de la mission à El Fasher, dans le Nord Darfour, où leur état a été déclaré stable.
"La MINUAD enquête sur cet incident", a déclaré le communiqué.
La MINUAD condamne fermement cet acte de violence lâche contre ses soldats, qui sont au Darfour pour aider à ramener la paix et la stabilité dans la région, dans l'intérêt de sa population".
Les commandants en chef de la force de l'ONU prévoyaient une escalade de la tension militaire au Darfour si un mandat d'arrêt était délivré contre le président soudanais, accusé de "génocide" dans la guerre civile qui perdure depuis 6 ans dans cette région de l'Ouest du Soudan.
Ce mandat d'arrêt a été lancé mercredi dernier et le gouvernement soudanais a indiqué qu'il ne s'y conformerait pas.
La CPI accuse notamment le président soudanais de "crimes contre l'humanité" et "crimes de guerre" au Darfour.
Lundi, à El Fasher, un véhicule de la MINUAD avait été détourné par trois inconnus armés.
Aucun blessé n'avait été enregistré et l'incident a été signalé à la Police soudanaise.
Mardi, un observateur militaire de la MINUAD qui se rendait sur le site de la force à El Daein, à environ 160 km au sud-est de Nyala, dans le Sud Darfour, a été abattu par deux inconnus armés.
La MINUAD a indiqué avoir intensifié ses patrouilles dans la région du Darfour.

11 mars 2009 09:56:00




xhtml CSS