Les salaires des ministres exclus remis aux victimes de guerre

Abidjan- Côte d'Ivoire (PANA) -- Le directeur de cabinet adjoint de la présidence de Côte d'Ivoire, Mme Sarata Ottro Zirignon a remis ce jeudi, en fin d'après-midi, de la part du chef de l'Etat Laurent Gbagbo, la somme de 130 millions 696000 FCFA aux victimes de la guerre, représentant les émoluments de mai 2004, des «ministres ayant boycotté les activités gouvernementales» depuis plusieurs mois.
L'une des décisions prises par le chef de l'Etat Laurent Gbagbo, dans sa déclaration du 18 mai dernier, était de «reverser aux victimes de la guerre, la totalité des salaires et accessoires de salaires du mois de mai 2004 des ministres ayant décidé de suspendre leur participation aux activités du gouvernement de réconciliation depuis plusieurs mois».
Mme Sarata a précisé que cette somme sera gérée par un comité tripartite présidé par un conseiller technique du président, chargé des victimes de la guerre, M.
Benoît Koulai Daudié.
Le président de la fédération des associations de victimes de la guerre, Charles Dosso, s'est dit heureux de la réalisation de cette promesse et a demandé à ses pairs de «garder le calme face à l'argent et d'avoir confiance au conseiller technique qui saura faire le partage».
On rappelle que plusieurs mois après la suspension de la participation des ministres de l'opposition aux conseils de gouvernement, le pays est dans l'impasse et «sans gouvernement».
Le président Gbagbo a aussi décidé de se séparer de trois de ces ministres dont celui de la communication, également secrétaire général du Mouvement patriotique de Côte d'Ivoire (MPCI), Guillaume Soro, des infrastructures, Patrick Achi et le ministre de l'Enseignement technique et professionnel, Youssouf Soumahoro.

03 juin 2004 22:26:00




xhtml CSS