Les résolutions du Sommet arabe de Charm El-Cheikh en Egypte à la Une des journaux libyens

Tripoli, Libye (PANA) - Les recommandations du 26ème Sommet des pays membres de la Ligue arabe, notamment celles concernant la Libye, ont retenu l'attention des journaux parus cette semaine et commentant largement la décision des dirigeants arabes de créer une force de défense commune, une revendication de l'Egypte qui espère que les pays arabes enverront des troupes combattre les groupes terroristes en essor en Libye et qui menacent toute la région.

Libya Al-Mostakbal a rapporté que le Sommet arabe a adopté à l'issue de deux jours de travaux dans la station balnéaire égyptienne de Char El-Cheikh, située sur les rives de la Mer rouge, la décision de former une force arabe de défense commune, sorte d'armée arabe destinée à intervenir dans les pays membres de la Ligue arabe sur décision de l'organisation pour protéger et maintenir la paix et la stabilité des pays membres.

Selon le journal, cette résolution a été adoptée sous l'impulsion de l'Egypte qui a jeté tout son poids dans la balance pour faire aboutir cette décision qui vise à permettre une intervention de troupes des pays arabes en Libye après le refus par le Conseil de sécurité des Nations Unies d'adopter une résolution autorisant une intervention internationale en Libye que le Caire appelait de ses vœux.

Libya Al-Mostakbal estime que la mise en œuvre de cette résolution demandera du temps, tout en saluant cette décision arabe comme étant la réalisation d'un rêve qui a longtemps hanté les dirigeants arabes depuis de longues années pour se concrétiser maintenant dans le contexte de la montée du péril des groupes extrémistes qui menacent sérieusement la stabilité et la paix dans les pays de la région.

Publiant les autres recommandations contenues dans la déclaration finale du 26ème sommet arabe dans laquelle a été réaffirmée la nécessité de respecter l'unité, la souveraineté de la Libye et de son intégrité territoriale et la non-ingérence dans ses affaires intérieures, Libya Al-Hadath a demandé la levée de l'embargo sur les armes en faveur des autorités reconnues.

Le journal a indiqué que les dirigeants arabes ont appelé, dans leur déclaration, à l'engagement à un dialogue global entre les forces politiques, rejetant la violence et l'extrémisme et soutenant le processus politique sous les auspices de l'envoyé des Nations Unies en Libye.

Le journal a exhorté à fournir un soutien complet, y compris politique et matériel pour le gouvernement légitime, et à fournir l'appui nécessaire pour préserver et protéger la souveraineté de la Libye, y compris le soutien de l'armée nationale, afin qu'elle puisse poursuivre sa mission d'éliminer le terrorisme et rétablir l'ordre et la sécurité en Libye.

Les dirigeants arabes ont, selon Al-Hadath, appelé le Conseil de sécurité à lever rapidement l'interdiction sur les importations d'armes en faveur du gouvernement libyen en tant qu'autorité légitime, pour lui permettre d'imposer la sécurité et de lutter contre le terrorisme, ce qui permet d'équiper l'armée nationale libyenne.

Ils ont appelé la communauté internationale à assumer ses responsabilités dans la prévention de la circulation des armes par mer et par air à destination des organisations terroristes et des groupes qui continuent de saper le destin du peuple libyen et de briser des vies, en harmonie avec le projet de résolution arabe sur la Libye présenté au Conseil de sécurité.

Al-Wassat s'est appesanti, pour sa part, sur l'intervention du président égyptien, président en exercice de la Ligue arabe, Abdel Fattah Al-Sissi, qui a affirmé que "le rétablissement de la sécurité et de la stabilité en Libye revêt non seulement une importance primordiale pour l'Egypte pour des considérations de voisinage, de liens géographiques et historiques forts, mais également pour la sous-région et le monde arabe dans son ensemble, à la lumière de la complexité des menaces et l'unité des objectifs et des destins".

Citant son discours, Al-Wassat a indiqué que M. Al-Sissi a ajouté que "la paix et la sécurité internationales ont influé sur ce qui se passe en Libye en termes de développement et de menace croissante du terrorisme",  réitérant le soutien de son pays à la Chambre élue libyenne des représentants (Parlement) et le gouvernement qui en émane.

"L'Egypte respecte pleinement la volonté du peuple libyen et son droit à déterminer son propre avenir", a rapporté le journal, citant le président égyptien qui a mis en garde contre le fait que la situation en Libye "devient de plus en plus dangereuse et plus complexe, jour après jour, dans le contexte de l'exacerbation des violences des organisations terroristes".

Selon Al-Wassat, le président Al-Sissi a appelé le Sommet arabe et la communauté internationale à fournir "toutes les formes de soutien et d'assistance au gouvernement légitime sans délai, pour lui permettre de remplir son rôle dans l'application de la sécurité et de la stabilité dans toute la Libye, notamment la lutte contre le terrorisme et la défense contre les organisations terroristes".
-0- PANA BY/IS/SOC 04avr2015



04 avril 2015 17:50:12




xhtml CSS