Les réseaux sociaux ne sont pas responsables des mauvais résultats au Brevet au Botswana

Gaborone, Botswana (PANA) - Un professeur de l'Université du Botswana a réfuté les affirmations selon lesquelles, les réseaux sociaux seraient responsables des mauvais résultats des élèves au Brevet.

Ce commentaire du professeur Thapelo Otlogetswe intervient après que le Conseil des examens du Botswana (BEC) a publié les résultats du Brevet 2016 au cours du week-end, qui indiquent une autre baisse du taux d'admission.

D'après le BEC, l'ensemble des résultats indique que 32,54 pc des candidats ont obtenu la mention passable ou mieux contre 33,41 pour cent en 2015, ce qui représente une légère baisse de 0,87 pc.

Ce qui a suscité un débat national sur une baisse constante du niveau, les parents l'attribuant à la croissance des réseaux sociaux. Cependant, le professeur d'université a estimé que ce n'était pas le cas.

"Il n'y a absolument rien de mal à ce que les élèves passent du temps sur Facebook. Comment Facebook peut-il être mauvais pour les élèves et bon pour les enseignants? Les élèves se divertiront de toute façon. Soit ils sont sur Facebook ou ils jouent sur les ordinateurs, regardent la télévision ou des films sur d'autres supports. Ces divertissements doivent être réglementés", a déclaré le professeur Otlogetswe ce lundi.

Le professeur Otlogetswe a indiqué que les réseaux sociaux n'étaient pas le véritable problème en soutenant que plusieurs initiatives devaient être prises pour améliorer le niveau national.

Il a estimé que le gouvernement devait résoudre le problème de la surpopulation dans les écoles publiques qui comptent jusqu'à 55 élèves par classe, supprimer le passage automatique en classe supérieure et résoudre la pénurie de manuels scolaires.

"Ces 10 dernières années, il y a eu une baisse dans l'acquisition des manuels scolaires. De nombreux élèves n'ont pas de livres ni d'ouvrages de référence. Certains sont obligés de se partager les livres en classe. C'est un obstacle sérieux à l'apprentissage et à l'enseignement", a soutenu le professeur.

Il a averti que de nombreux parents ont laissé l'éducation et la surveillance de leurs enfants aux écoles.

Le professeur Otlogetswe a ajouté que des enseignants mal formés et démotivés étaient également responsables de l'échec des élèves.

Les résultats de cette année indiquent qu'aucun candidat n'a pu obtenir la mention très bien contre un candidat l'année dernière.

Un total de 41.464 candidats ont passé le Brevet en 2016, 271 ont obtenu la mention Bien contre à 197 en 2015.
-0- PANA DRW/MA/FJG/JSG/IBA 23jan2016

23 janvier 2017 09:57:04




xhtml CSS