Les rebelles du Darfour libèrent des travailleurs de l'ONU

Khartoum- Soudan (PANA) -- Au moins 16 personnes travaillant pour le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), enlevées samedi, ont été libérées par les rebelles de l'Armée de libération du Soudan (SLM) dans la région du Darfour, d'après des sources officielles à Khartoum.
"Les Nations Unies ont contacté les rebelles qui ont reconnu l'enlèvement du personnel onusien et soudanais", a affirmé le ministre des Affaires étrangères Najeeb al-Kheir Abdul Wahab, dans un communiqué de presse.
"Les rebelles avaient promis de libérer les victimes et Khartoum était en contact avec toutes les parties", ajoute le communiqué.
Il a en outre dit que les victimes étaient des étrangers travaillant pour le Programme des Nations Unies pour le développement, l'ONG Save the Children Charity basée au Royaume- Uni et International Rescue Group.
Le reste est composé de Soudanais travaillant pour le PNUD, la Sudanese Humanitarian Commission et l'UNICEF.
Les rebelles du Darfour ont pris les armes contre le gouvernement l'année dernière, accusant Khartoum de négliger cette région éloigné située à la frontière avec le Tchad et d'armer les milices arabes pour piller et incendier les villages, une accusation niée par les autorités.
Les Nations Unies ont lancé un cri d'alarme contre une crise humanitaire dans le Darfour où environ 10.
000 personnes ont péri dans le conflit et environ 1 million de déplacées risquent de mourir de faim.

06 juin 2004 14:03:00




xhtml CSS