Les prochaines législatives, la sécurité nationale et la coopération France-Côte d’Ivoire au menu des journaux ivoiriens

Abidjan, Côte d’Ivoire (PANA) – La Commission électorale indépendante (Cei) enregistre à ce jour, comme le publie le "Nouveau Réveil", quotidien proche de la coalition au pouvoir, plus de 2.000 candidatures en deux semaines, pour le compte des élections législatives du 18 décembre 2016.

Le signataire de l'article qualifie ce chiffre de record jamais atteint en Côte d’Ivoire en terme de nombre de postulants. Parmi ces 2.000 postulants, "Nouveau Réveil" signale 700 indépendants et annonce que la publication de la liste se fera au plus tard jeudi avant qu’elle ne soit transmise au Conseil constitutionnel, qui analysera les candidatures et fera paraître la liste définitive.

Selon "Soir Info", indépendant, rapportant une information de la "Lettre du Continent", le régime Ouattara emploie les grands moyens pour lutter contre le terrorisme et la déstabilisation; voilà pourquoi il a donné son aval pour que 32 milliards soient affectés à l’équipement des forces spéciales entre 2017 et 2020. Le journal précise que cette somme servira à acquérir des drones, des gilets pare-balles et d’autres matériels servant notamment au déminage.

Dans les lignes du journal, on peut encore lire qu’en dehors des forces spéciales, le président Ouattara a décidé d'accroître la capacité de son système de renseignement comme le précédent aménagement au sein de l’Agence nationale de sécurité intérieure (Ansi) le démontre. La structure de renseignement a un nouveau patron du nom d’Hervé Attoh Nanguy qui a déjà dirigé des entreprises de sécurité en France et est un proche du président de la République et du ministre Hamed Bakayoko, affirme le quotidien "Soir Info".

En outre, à travers les lignes du journal, on peut constater que le ministre de la Défense, Alain Donwahi, a également sollicité l’expertise israélienne pour son expérience en matière de dispositif de surveillance d’un Etat. A cet effet, toujours selon le journal, le ministre de la Défense a échangé avec l’ancien patron du Mossad, Shabtai Shavit et l’ancien chef des services se sécurité intérieure israélienne, le général Ben Gantz.

Le président de la République de Côte d’Ivoire, M. Alassane Ouattara, aura une rencontre demain avec le président français, peut-on lire dans les colonnes de "Fraternité Matin", journal gouvernemental. Leur rencontre portera, à en croire à l’article, sur le Contrat Désendettement Développement (C2D) qui consiste à convertir les dettes en aide de développement par la France envers les pays partenaires. "Fraternité Matin" rappelle que le premier C2D a été conclu en 2012, le second en 2015 et le troisième que certains observateurs qualifient de plus important jamais signé, se chiffre à 738 milliards de francs CFA.

"Fraternité Matin" rapporte que ces différentes sommes ont été investies dans l’éducation, la formation, l’emploi, la santé, la protection sociale, l’agriculture, le développement rural, la biodiversité, le développement urbain, la décentralisation, l’eau, l’assainissement, les infrastructures de transport, la réhabilitation du pont Félix Houphouët-Boigny et la Justice. Les deux hommes pourraient parler également, poursuit l’article, de terrorisme et des efforts à fournir pour venir à bout de ce fléau.
-0- PANA JU/BEH/IBA 21nov2016

21 novembre 2016 14:22:37




xhtml CSS