Les populations du Darfour signent un accord de paix

Addis-Abeba- Ethiopie (PANA) -- Les populations du Darfour, déterminées à faire la paix dans cette région ouest du Soudan, ravagée par la guerre, ont signé jeudi une déclaration d'engagement à l'Accord de paix sur le Darfour (DPA).
Réunis au siège de l'Union africaine (UA) à Addis-Abeba (Ethiopie) avec les groupes de soutien des femmes et hommes ordinaires de la région, six commandants d'unité et officiers responsables des mouvements du Darfour ont lancé un signal fort aux leaders de factions dans la région qui ont refusé de signer l'accord de paix conclu le mois dernier à Abuja, au Nigeria.
Les officiels ont exprimé leur résolution à mobiliser activement du soutien pour le DPA dans la région du Darfour et se sont engagés à respecter la lettre et l'esprit du DPA en assurant la mise en application des obligations qui en découleraient.
On rappelle que Abdulwahid El Nour, leader du groupe dissident Armée/Mouvement de libération du Soudan (SLM/A) et Khalil Ibarhim du Mouvement pour la justice et l'égalité (JEM) ont refusé de signer le DPA jusqu'à l'expiration du délai du 31 mai 2006 fixé par l'UA.
S'exprimant lors de la cérémonie de signature, Said Djinnit, le commissaire de l'UA à la Paix et la Sécurité a exhorté les promoteurs de la paix au Darfour "à envoyer un message clair à l'ensemble des peuples de la région selon lequel, le DPA est porteur du processus qui convient le mieux à la prise en compte de leurs préoccupations".
"L'UA ne ménagera aucun effort pour s'assurer qu'une paix durable est réalisée au Darfour", a-t-il assuré.
Toutefois, M.
Djinnit a averti que l'accord de paix en lui-même ne peut régler tous les problèmes vitaux auxquels font face les populations du Darfour, mais "il engendre les dynamiques pour la paix".
Félicitant les officiels et commandants d'unité des deux mouvements d'avoir signé la déclaration d'engagement en faveur de la paix, M.
Djinnit a affirmé que désormais il n'y avait aucune raison légitime pour quiconque au Darfour d'utiliser les armes pour lutter pour les droits des citoyens de la région.
"L'heure est aujourd'hui à la paix et la communauté internationale est disposée à travailler avec ceux qui agissent en faveur de la paix et la réconciliation dans le cadre de la reconstruction du Darfour", a-t-il souligné.
Le Dr Abdelrahman Musa Abakar, du groupe dissident d'Abdulwahid, a signé en présence du commandant d'unité Adam Salih et d'Ibrahim M.
Madibo, cette déclaration en sa qualité de président de la structure transitionnelle de la SLM/A.
Les cercles diplomatiques sur place estiment qu'en encourageant les habitants du Darfour, pris individuellement et les groupes de personnes à exprimer leur engagement en faveur de la mise en oeuvre du DPA, l'UA et le gouvernement soudanais marginaliseraient du processus de paix tous les leaders politiques qui étaient opposés à l'accord de paix.

09 juin 2006 12:52:00




xhtml CSS