Les pays de la CEDEAO invités à conjuguer leurs efforts pour éradiquer le palu et le sida

Dakar, Sénégal (PANA) - Le ministre sénégalais de la Santé, de la Prévention et de l'Hygiène publique, Modou Dagne Fada a appelé jeudi à Dakar les pays de l'Afrique de l'Ouest à conjuguer leurs efforts pour se débarrasser du paludisme et du VIH/Sida.

''Nous somme convaincus qu'au delà de nos situations nationales respectives nous devons nous mettre ensemble pour définir les meilleurs stratégies qui nous permettront de réaliser un espace régional débarrassé de ces deux grands fléaux et au sein duquel nos populations se déplaceront en toute sécurité'', a-t- il déclaré.

S'exprimant au cours de la cérémonie d'ouverture de la troisième réunion extraordinaire de l'Assemblée des ministres de la Santé des pays membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), il a estimé que la lutte contre le paludisme et le VIH/Sida constituent tout un programme pour les pays, pour l'Afrique de l'Ouest et pour le continent.

La rencontre ministérielle porte sur la problématique de la lutte intégrée contre le paludisme et la réponse au VIH/Sida dans l'espace CEDEAO.

M. Diagne a déclaré que  la tenue de cette rencontre ministérielle montre que la lutte contre le paludisme et le sida est devenue une priorité pour les pays membres de la CEDEAO et qu'elle sera menée avec la détermination qu'il convient.

Selon lui, l'initiative de la CEDEAO entre en droite ligne de la déclaration d'Abuja, au Nigeria, des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) et de la campagne contre le paludisme lancée en avril 2007 par  l'Union africaine pour éliminer le paludisme en Afrique de l'Ouest d'ici à 2015.

Le ministre sénégalais a indiqué que la CEDEAO a signé un partenariat tripartite avec Cuba et le Venezuela pour l'élimination du paludisme.

Dans le cadre de cet accord, Cuba va fournir l'assistance technique et assurer un transférant technologique tandis que le Venezuela va apporter le soutien financier pour la construction de trois usines de production de biolarvicides, au Nigeria, au Ghana et en Côte d'Ivoire.
-0- PANA  DOU/AAS 09dec2011

09 décembre 2011 12:53:59




xhtml CSS