Les patronats africain et français pour un regard nouveau sur la coopération entre l'UE et l'UA

Abidjan, Côte d'Ivoire (PANA) - Les présidents des patronats de sept pays africains et de la France ont lancé un appel aux chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine (UA) et de l'Union européenne (UE) à prendre l'initiative de porter un regard nouveau sur leur coopération, au cours du 5ème Sommet de ces deux institutions qui débute mercredi dans la capitale économique ivoirienne, Abidjan.

Les présidents des patronats du Cameroun, de la Côte d'Ivoire, de la Guinée, de la République démocratique du Congo, du Kenya, du Maroc, de la Tunisie et de la France ont produit une déclaration en huit points, à l'issue de leur rencontre organisée mardi pour définir le contour souhaité du partenariat entre l'UA et l'UE.

Selon ces patrons des patrons, la réponse aux drames générés par le sous-emploi est d'abord économique.

Ainsi, pour eux, la définition d'un partenariat stratégique de long terme entre l'UA et l'UE doit être basée sur l'économie offrant des avantages réciproques avec l'implication du secteur privé et l'instauration en amont d'un dialogue à travers une plate-forme.

Ils proposent aussi un nouvel accord sur la coopération entre l'Europe et l'Afrique qui prenne en compte le continent africain dans son ensemble, ainsi que la création d'une plate-forme de travail, de négociation et de coopération entre la Commission européenne et les secteurs privés africain et européen pour discuter du contenu du futur accord de partenariat.

En outre, les préoccupations des patrons ont porté sur un rééquilibrage beaucoup plus important entre les dons et les prêts, la réduction des délais de financement, la mise en place de nouvelles modalités de financements, telles que des mécanismes de garantie et la prise de mesures de développement des marchés financiers nationaux.

Par ailleurs, ils optent pour l'élargissement du périmètre des types de projets financés pour développer des secteurs hors du champ traditionnel de coopération Afrique-Europe qui constituent des enjeux majeurs tels que la transformation numérique de l’Afrique, l’industrialisation, la diversification des économies et le renforcement de l’entrepreneuriat.

Enfin, les patrons sont favorables à la conduite d'une réflexion sur les critères de la responsabilité sociétale et éthique des entreprises à prendre en compte par les secteurs privés africain et européen.

Le Sommet UA-UE, institué depuis 2000, est un partenariat, une plate-forme de dialogue entre ces deux continents (Europe-Afrique) qui traduit selon les chefs d’Etat, "l’engagement des deux parties à coopérer à long terme et de manière stratégique sur un pied d’égalité".

Le 5ème Sommet a pour thème "Investir dans la jeunesse pour un avenir durable". Les discussions porteront sur l'emploi des jeunes, l'immigration, la paix et la sécurité et d'autres questions liées à la coopération UA-UE.
-0- PANA BAL/JSG/SOC 29nov2017

29 novembre 2017 09:43:30




xhtml CSS