Les partisans de Mandela bravent le froid pour une veillée nocturne

Le Cap, Afrique du Sud (PANA) - La foule de sympathisants devant l'hôpital de Pretoria où est hospitalisé l'ex-président Nelson Mandela continue à grossir, alors que ce dernier reste dans un "état critique mais stable".

Jeudi, 15 autobus pleins de sympathisants sont arrivés devant le Mediclinic Heart Hospital.

Tout au long de la nuit, une foule d'anonymes venus de tout le pays a chanté et prié, malgré le froid mordant de l'hiver.  

Ils ont reçu une lueur d'espoir jeudi quand le président Jacob Zuma, qui a annulé un déplacement au Mozambique pour rester proche de Mandela, a annoncé une amélioration de son état de santé qui restait critique mais stable.

La famille a confirmé en indiquant qu'il "réagissait au toucher et tentait d'ouvrir les yeux".

Malgré toute cette bonne volonté, la fille aînée de Mandela, Makaziwe, s'est déclarée choquée jeudi par la frénésie de la presse autour de son père, en qualifiant les journalistes suivant l'évolution de l'état de santé de son père de "vautours".

"C'est comme des vautours qui attendent qu'un lion ait dévoré un buffle, qui attendent les derniers restes, c'est l'image que nous avons en tant que famille", a-t-elle déclaré dans une interview.

Elle a ajouté que les journalistes qui campaient devant l'hôpital et le village d'enfance de son père au Cap oriental "dépassaient toutes les limites".

"Est-ce parce que nous sommes un pays africain que les gens s'imaginent qu'ils peuvent ne pas respecter les lois de ce pays, qu'ils peuvent tout violer? Je pense que tout ceci est vraiment grave", a-t-elle ajouté.
-0- PANA CU/SEG/FJG/JSG/IBA  28juin2013

28 juin 2013 10:33:36




xhtml CSS