Les participants sous le charme du chauffeur du président Kabbah

Lusaka- Zambie (PANA) -- Les femmes sont meilleures au volant, dit-on souvent, mais le genre féminin a très peu figuré au palmarès mondial des chauffeurs.
La policière zambienne, Lizzy Machina, a prouvé cependant la véracité du proverbe qui dit : "Une femme peut mieux faire ce qu'un homme peut faire".
En fait, la jeune inspectrice de police bien bâtie est devenue une star et une attraction pour les délégués au 37è sommet des chefs d'Etat africains qui s'achève ce mercredi à Lusaka.
Mlle Machina conduit la voiture du président Ahmed Tejan Kabbah de Sierra Leone, l'un des chefs d'Etat et de gouvernement participant à ce sommet.
"Il faut du courage et de la confiance.
Il faut juste se dire que l'on conduit un être humain, parce que si on panique, on peut faire des gaffes", a-t-elle affirmé au journal zambien "Daily Mail".
Pour elle, cette mission est un défi dans sa carrière de policière puisque ce sera un point de référence sur son CV.
"C'est un défi pour moi et mes collègues hommes qui conduisent les autres présidents.
Je me suis dit que nous sommes tous des humains avec deux jambes, deux bras et un cerveau, qu'on soit homme ou femme", a-t-elle ajouté.
Elle a confié au journal qu'elle aspire à améliorer ses prestations afin de rester à la hauteur de la promotion qu'elle a eu en servant de chauffeur à un chef d'Etat étranger.
Mlle Machina, qui a été affectée de la ville de Livingston au sud de Lusaka il y a trois ans, explique que généralement les femmes chauffeurs ne cherchaient pas à conduire les véhicules faisant partie des escortes présidentielles.
Plusieurs délégués, qui ont vu la jeune femme au volant de la limousine rutilante de M.
Kabbah, étaient surpris et beaucoup d'entre eux se sont approchés pour s'assurer qu'elle était vraiment une femme.
Un des délégués subjugués a cru que Mlle Machina faisait partie de la garde rapprochée féminine du Guide libyen Mouammar Kadhafi, l'initiateur du projet d'Union africaine, adopté cette semaine par les dirigeants africains pour remplacer l'OUA.

11 juillet 2001 12:51:00




xhtml CSS