Les partenaires lancent une initiative pour renforcer la paix et le dialogue au Darfour

Khartoum, Soudan (PANA) - L'Union européenne, les Nations unies et leurs partenaires locaux ont lancé une initiative visant à rétablir la paix au Darfour en travaillant à la base.

La Délégation de l'UE, le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et l'Opération hybride Union africaine-Nations unies au Darfour (MINUAD) ont lancé mardi un projet pour "renforcer les efforts de paix et la réconciliation par le dialogue au Darfour".

Un communiqué de presse commun reçu mercredi par la PANA indique que ce projet, en partie financé par l'UE grâce à une contribution de 800.00 euros, va utiliser la direction politique de la MINUAD et l'assistance opérationnelle du PNUD pour soutenir le processus du dialogue et des consultations internes au Darfour (DIDC), un des principaux piliers du Document de Doha pour la paix au Darfour (DDPD).

En s'exprimant à cette occasion, le Dr. Tigani Seisi, président de l'Autorité régionale du Darfour (DRA), un organisme gouvernemental jouant le rôle de coordonnateur général entre les Etats du Darfour, a déclaré que le "conflit actuel devait être résolu à la base".  

Il a qualifié le DIDC "d'instrument pour des consultations et un débat inclusif pour rétablir les relations sociales et redonner une cohésion au Darfour".

L'ambassadeur Tomas Ulicny, chef de la Délégation de l'Union européenne, a exprimé le souhait que le processus de dialogue au Darfour soit un forum pour le rassemblement du peuple du Darfour, pour renforcer la confiance et participer activement au processus de paix.

Le Représentant spécial conjoint-adjoint de la MINUAD, Kingsley Mamabolo, a d'autre part insisté sur l'importance de cette dernière contribution de l'UE et invité la communauté internationale et les donateurs à soutenir l'ensemble du processus du DIDC, qu'il a qualifié de "processus unique à fort potentiel de consolidation de la paix et de la stabilité au Darfour par la consultation et le dialogue".

En s'adressant à l'assemblée, le Dr. Selva Ramachandran, Directeur-pays du PNUD, a remercié l'UE pour sa contribution au processus DIDC.

"Cette contribution arrive à un moment crucial puisqu'elle va permettre au processus DIDC de continuer à renforcer la paix et la stabilité au Darfour", a-t-il indiqué, tout en réaffirmant la volonté constante du PNUD d'œuvrer avec les partenaires nationaux et internationaux pour promouvoir la stabilité et le développement à travers le Soudan.

Le gouvernement soudanais a versé une contribution de 6,44 millions de livres soudanaises, soit environ un million de dollars, au processus en mars, dans le cadre de sa promesse de deux millions de dollars, tandis que le Qatar, à travers son appui et son soutien matériel à l'Accord de paix de Doha, joue le rôle de superviseur global du projet.

Le communiqué de presse a indiqué que: "l'objectif global du DIDC est de consolider la paix au Darfour en promouvant le renforcement de la confiance et l'encouragement de la réconciliation, ainsi que l'unité, entre les populations du Darfour et du Soudan".
-0- PANA MO/MA/FJG/JSG/IBA 03août2016

03 Agosto 2016 10:50:45




xhtml CSS