Les organes audiovisuels privés de Mauritanie sommés de renouveler leurs licences

Nouakchott, Mauritanie (PANA) - Les chaînes de télévision et les stations de radios privées ont été invitées par la Société de Télédiffusion de Mauritanie (TDM) à accomplir les formalités nécessaires au renouvellement de leurs licences dans un délai d’une semaine, sous peine de fermeture.

A la faveur d’une libéralisation effective depuis 2011, cinq chaînes de télévision et cinq radios privées ont été créées en Mauritanie, rappelle-t-on.

Le renouvellement de la licence, valide pour 5 ans, est accordé contre le versement de 3 millions de nouvelles ouguiyas pour les télévisions, soit environ 80.000 dollars américains et 1 million de nouvelles ouguiyas, soit 27.000 dollars américains.

Toutefois, la réglementation en vigueur autorise les propriétaires de ces médias à verser la moitié du montant exigé et à régler le reliquat suivant un échéancier.

La presse privée écrite et audiovisuelle en Mauritanie se débat dans des difficultés inextricables, selon l’avis de nombreux observateurs.

En octobre 2017, la Société de Télévision de Mauritanie (TDM) avait ordonné la fermeture des chaînes de télévision privées pour "défaut de paiement de la redevance annuelle".

Le problème a été réglé au cas par cas,  après quelques mois d’interruption du signal.
-0- PANA SAS/JSG/IBA 01août 2018
      

01 août 2018 11:10:54




xhtml CSS