Les observateurs de la CEDEAO approuvent le scrutin du second tour de la présidentielle en Sierra Leone

Freetown, Sierra Leone (PANA) - La mission d'observation de la CEDEAO s'est félicitée de la tenue du deuxième tour du scrutin présidentiel du 31 mars en Sierra Leone malgré quelques défis, notamment la présence «intimidante» de la sécurité dans un centre de vote du district de Kenema et le nombre contradictoire de policiers déployés dans un centre de vote situé dans la zone urbaine de l'ouest de Freetown.

"Dans l'ensemble, le traitement des électeurs et la distribution des bulletins ont suivi des normes acceptables et étaient conformes aux lois et procédures régissant les élections dans le pays", a déclaré le chef de la mission, le Pr Amos Sawyer, dans le communiqué préliminaire de la mission qu'il a lu à Freetown dimanche.

Notant "l'amélioration de la gestion du processus de vote et la plus grande familiarité des agents et des électeurs avec le processus", la Mission a indiqué que le dépouillement des bulletins de vote était "effectué de manière transparente et professionnelle, en présence des agents des deux candidats (APC et SLPP), "et quelques observateurs locaux et internationaux".

"La Mission exhorte la Commission électorale nationale à aborder les phases finales du processus avec équité, ouverture et transparence jusqu'à la proclamation des résultats", a ajouté le communiqué.

Le scrutin se déroule entre le candidat du Congrès du Peuple (APC) au pouvoir, le Dr Samura Kamara, et le principal opposant du Parti du peuple de la Sierra Leone (SLPP), le brigadier-général (à la retraite) Julius Maada Bio.

Le communiqué de la CEDEAO a félicité les candidats pour leur «conduite exemplaire» et les a exhortés à maintenir leur posture d'homme d'Etat jusqu'à la fin du processus électoral ».

Tout en félicitant les quatorze autres candidats qui ont participé au premier tour du 7 mars et aux partis politiques pour leur rôle dans la "saine compétition politique", la Mission a appelé les deux leaders, leurs partis politiques et leurs partisans à "accepter le verdict" des urnes tel que déclaré par l'autorité compétente, la Commission électorale nationale, et s'abstenir de déclarer prématurément les résultats du vote.

La CEDEAO avait une mission d'observation de 65 membres dirigée par le Pr Sawyer pour le premier tour du scrutin, et 45 autres pour le second tour, y compris l'équipe centrale des observateurs à long terme qui sont restés après la proclamation des résultats du premier tour.

Les dignitaires présents à la présentation du communiqué préliminaire comprenaient Mohamed Ibn Chambas, Chef du Bureau des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest et du Sahel, John Mahama, Chef de la Mission d'Observation du Commonwealth, l'ancien Président sud-africain Kgalema Motlanthe, Chef de la Mission d'Observation de l'UA, Jean Lambert, chef de la mission d'observation de l'UE, des membres du corps diplomatique et des représentants de l'Union du fleuve Mano, Women’s Situation Room et le représentant-résident du PNUD.

Le dépouillement et le décompte des voix sont en cours, les experts politiques indiquant que l'annonce des résultats définitifs pourrait prendre quelques jours à la suite d'un accord entre la NEC et les deux partis politiques.
-0- PANA MA/MTA/BEH/SOC 02avr2018

02 أبريل 2018 20:11:12




xhtml CSS