Les magistrats africains appelés à jouer un rôle important dans la lutte contre le sida

Dakar, Sénégal (PANA) - Le directeur exécutif de l'ONUSIDA, Michel Sidibé, a estimé lundi à Dakar que les magistrats doivent jouer un rôle important dans la lutte contre le sida, soulignant que sans des lois fiables il serait difficile de protéger les personnes vivant avec le VIH.

«Je suis particulièrement préoccupé par l'absence de législation protectrice dans de nombreux pays africains et j'appelle à un examen de toutes les lois pour assurer leur conformité aux directives internationales sur le VIH/SIDA et les droits de l'Homme», a-t-il déclaré.

S’exprimant à l'ouverture d’une rencontre régionale des acteurs du pouvoir judiciaire en Afrique de l'Ouest et du centre sur le VIH et le droit, M. Sidibé a indiqué que malgré les avancées, les personnes vivant avec le VIH continuent d'être victimes de discrimination dans l'accès à l'emploi, à l'éducation, à la santé et aux services sociaux.

Il a soutenu que le rôle du pouvoir judiciaire et du droit dans la réponse du VIH en Afrique de l'Ouest et du centre, comme dans d'autres régions du monde, est loin d'avoir été pleinement exploré et utilisé.

Selon M. Sidibé, la rencontre de Dakar permettra aux participants de mettre un accent particulier sur les actions nécessaires à adopter au niveau national des acteurs du monde judiciaire en collaboration avec acteurs de la réponse au VIH et assurer une meilleure protection des personnes vivant avec le VIH et les populations vulnérables.

Il a affirmé que 68 pour cent des lois en Afrique de l'Ouest et du centre criminalisent la transmission du VIH de la mère à l'enfant, soutenant qu'il faut des lois pour protéger les personnes vulnérables, une réforme judiciaire et une riposte continentale.

-0- PANA DOU/AAS/SOC 07fèv2011

07 février 2011 20:00:48




xhtml CSS