Les journaux togolais épinglés pour leurs dérives

Lomé, Togo (PANA) - Les journaux togolais s’illustrent dans le non-respect de la déontologie et de l’éthique, dénoncent les autorités de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac), lors d’une conférence de presse tenue jeudi à Lomé, a constaté la PANA.

Calomnies, accusations sans preuves, injures, attaques personnelles, offenses…sont devenues un sport national dans la presse, relève l’Autorité de régulation des médias au Togo.

Outre ces manquements graves, la Haac dénonce également la recherche effrénée du sensationnel, la publication d’images choquantes à la Une, la méconnaissance notoire des règles régissant la profession…

L’institution de régulation, qui regrette ces manquements, appelle les journalistes et prioritairement les responsables des publications à plus de professionnalisme.

« Nous devons nous engager à passer à la vitesse supérieure afin de préserver notre secteur des dérives suicidaires, imposer la déontologie et les règles de notre métier dans l’intérêt du vivre ensemble. Les calomnies, la désinformation, les accusations sans preuves, les attaques à la vie privée doivent cesser », a martelé Pitang Tchalla, président de la Haac.

Le Togo, depuis la démocratisation des médias en 1991, a enregistré au moins 400 journaux, dont plus de 100 paraissent aujourd’hui.
-0- PANAFAA/BEH/IBA 03fév2017

03 février 2017 14:47:00




xhtml CSS