Les journalistes demandent la révision de la loi sur la presse

Banjul- Gambie (PANA) -- Les professionnels de la communication gambiens ont marqué la Journée mondiale de la liberté de la presse par un appel aux autorités de Banjul leur demandant de revoir le projet de loi sur la presse, actuellement objet de débats au parlement.
Ils ont en outre exhorté lesd pouvoirs publics à revoir, en l'harmonisant, le projet de loi relatif à la Commission nationale des media, au cours d'un symposium organisé jeudi.
Le syndicat de la presse gambienne (GPU) avait, auparavant, publié une déclaration qualifiant ce projet de loi d'offense à la notion de liberté de la presse.
L'ancien procureur général et ministre de la justice, Mme Hawa Sisay-Abally, qui se prononçait sur la question, avait demandé la révision de ce qu'elle a appelé "les clauses d'éviction" que comporte ce projet de loi controversé sur les media.
Dans le cadre du programme de la célébration de la Journée mondiale pour la liberté de la presse, les journalistes gambiens avaient organisé un défilé en vue de faire figurer les media en bonne place dans le cadre du programme de l'Etat.
Le secrétaire général du GPU, M.
Cherno Jallow, qui a dirigé ce défilé de 12 km, a fait observer que "c'est en reconnaissance du rôle potentiel des media que les Nations Unies leur ont réservé cette journée, sachant parfaitement que la presse constitue un baromètre de la liberté des citoyens dans tous les pays du monde".
Selon M.
Jallow, le GPU va continuer d'apporter son soutien moral et son appui technique aux organes et aux acteurs de la presse en vue de les aider à être à la hauteur des attentes du peuple gambien.

04 mai 2001 21:05:00




xhtml CSS