Les jeunes et les femmes au cœur des réflexions du XVème sommet de la Francophonie

Dakar, Sénégal (PANA) - Les jeunes et les femmes seront au cœur des réflexions du XVème sommet de la Francophonie, prévu samedi et dimanche prochains à Dakar, a annoncé lundi soir au cours d'une conférence de presse le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye.

''Ce sommet sera l’occasion pour les chefs d'Etat et de gouvernement de s'interroger sur les contraintes auxquelles les jeunes et les femmes de l’espace francophone sont confrontées, de voir les disparités qui existent, d’échanger de bonnes pratiques et de formuler des recommandations, afin de relever ensemble le pari d’un développement durable et inclusif qui associent pleinement ces deux couches'', a notamment indiqué M. Ndiaye.

''Le pari ainsi fixé est celui d’une Francophonie solidaire plus à l’écoute de sa jeunesse et ses femmes, plus présente sur la scène internationale. En d’autres termes, une Francophonie vue sous l’angle de forces de propositions sur les différentes problématiques, qui interpellent le monde notamment sur l’emploi des jeunes et l’autonomisation des femmes, en particulier dans la perspective de l’Agenda du Développement Post-2011'', a-t-il ajouté.

Il a annoncé que le sommet permettra aux chefs d’Etat et de gouvernement d’adopter un nouveau cadre stratégique de la Francophonie pour les huit prochaines années.

A cet égard, a-t-il estimé, la Francophonie devrait avoir à l’esprit qu’en dépit des progrès réalisés dans la mise en œuvre des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), la vie de près d’un milliard de personnes ne s’est pas améliorée, notamment en termes d’accès aux services sociaux de base que sont l’alimentation, l’assainissement et l’eau potable, le logement, les soins de santé et l’éducation.

Sur la crise économique et financière qui a perduré et annihilé les efforts de croissance de plusieurs pays francophones, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) note-t-on a fait ressentir le besoin de renforcer la dimension économique de la Francophonie, afin de créer les conditions d’une coopération dynamique au sein des 77 Etats et gouvernements unis.

Selon le ministre, une stratégie économique pour la Francophonie sera adoptée lors du sommet pour contribuer à renforcer l’interaction nécessaire entre la paix, la sécurité et le développement.

A ces enjeux, s’ajouteront l’adoption de ''la stratégie jeunesse de la Francophonie'' de la déclaration finale des chefs d’Etat et gouvernement et des résolutions spécifiques sur des questions d’intérêt majeur.

''Ces documents déclinent, par ailleurs, une vision et des objectifs globaux comme la promotion de la paix, de la démocratie et des droits de l’Homme, le renforcement de la solidarité et de la coopération au sein de l’espace francophone, ainsi que la promotion d’un  système multilatéral fort et équilibré'', a souligné Mankeur Ndiaye.

Enfin, le sommet de Dakar offrira l’occasion aux chefs d’Etat et de gouvernement de rendre un hommage mérité à l’ancien président du Sénégal, Abdou Diouf, pour ses efforts inestimables au service du rayonnement et de l’influence de la Francophonie, de ses valeurs et de ses idéaux, en en faisant une institution plus proche des peuples.

Au-delà du président Diouf, cet hommage est destiné au Sénégal pour les efforts au service de la Francophonie, sans omettre le président Léopold Sédar Senghor.
-0- PANA KAN/JSG/IBA 25nov2014

25 novembre 2014 08:38:07




xhtml CSS