Les intellectuels saluent l'esprit critique des chefs d'Etat

Dakar- Sénégal (PANA) -- Les intellectuels d'Afrique et de la Diaspora ont salué l'esprit critique des chefs d'Etat, au cours d'un échange entre eux à l'occasion de la première conférence des intellectuels d'Afrique et de la Diaspora ouverte ce jeudi dans la capitale sénégalaise.
Les chefs d'Etat ont expliqué clairement que l'Afrique n'appartient pas seulement aux dirigeants, ce que les intellectuels ont partagé avec une forte détermination.
«On assiste à une Afrique de rupture, d'autant plus que certains chefs d'Etat sont en train de réaliser le rêve des pères fondateurs du panafricanisme», ont-ils constaté.
Toutefois, ils ont affirmé que certains dirigeants politiques ont peur des intellectuels ; ce qui pose la question de l'implication de la recherche universitaire dans la définition des politiques de développement.
S'agissant de l'exploitation des ressources minières, les intellectuels ont proposé la mise en place d'entreprises promues par des privés africains.
Certains pensent que les intellectuels ont le devoir de s'impliquer dans les politiques de développement définies par les gouvernants africains.
Ils doivent, à les en croire, aider à dégager des voies menant à l'épanouissement de la population africaine.
Pour d'autres, le rôle de l'intellectuel devrait se résumer à se mettre dans une position d'alerte.

07 octobre 2004 18:53:00




xhtml CSS