Les ex-combattants de l'UNITA vont recevoir des vivres du PAM

Luanda- Angola (PANA) -- Le Programme alimentaire mondial (PAM) a annoncé samedi à Luanda, en Angola, le début de l'enregistrement des anciens rebelles de l'Union pour l'indépendance totale de l'Angola (UNITA) afin de leur distribuer une aide alimentaire ce mois de septembre.
Les familles de ces hommes reçoivent déjà des rations alimentaires depuis juin dernier, a indiqué l'agence des Nations unies, ajoutant que la démobilisation des ex-combattants de l'UNITA est désormais achevée et que la plupart de ses 80.
000 hommes ont besoin d'une assistance jusqu'à leur réintégration totale dans la société.
Bien que le Gouvernement angolais ait la responsabilité de les nourrir jusqu'en octobre 2002, les ex-combattants rebelles connaissent des difficultés en raison du manque de vivres et de médicaments, rapporte-t-on.
"Etant donné les circonstances, nous avons décidé de nous préparer à distribuer de la nourriture à ces hommes et leur enregistrement commencera immédiatement", a déclaré le directeur du PAM en Angola Francisco Roque Castro.
Le PAM a distribué des vivres aux familles des ex-rebelles dans 41 zones d'accueil qui se trouvent souvent dans des endroits dont l'accès est extrêmement difficile.
Néanmoins, plus de 323.
000 membres de ces familles ont reçu une aide alimentaire, plusieurs d'entre eux pour le troisième mois consécutif.
Un seul endroit dans la Province de Kuanza Sul n'a pas encore été touché en raison de la destruction des ponts, mais avec les travaux de reconstruction en cours, le PAM espère pouvoir commencer, la semaine prochaine, la distribution de vivres dans cette région.
Des stocks régulateurs de 51.
000 tonnes doivent être livrés et mis en place à l'avance au niveau de sites stratégiques au cours des semaines à venir, avant que les pluies n'y rendent l'accès impossible.
Sur ces stocks, 7.
500 tonnes couvriront les anciennes zones de l'UNITA.
Diverses activités de soutien sont menées, telles que la réparation des infrastructures de stockage et la révision des contrats de transport pour faire face aux besoins supplémentaires en matière de transport par camion.
Deux avions de marque Hercule doivent arriver en Angola pour accélérer les livraisons.
Quand l'accès ou le stockage pose problème, il est prévu la distribution d'une ration pour 2 à 3 mois à chaque bénéficiaire, indique-t-on.
Pour mener à bien cette stratégie, le PAM a besoin d'urgence de 44.
000 tonnes supplémentaires de vivres en Angola.
L'opération actuelle du PAM n'est financée qu'à hauteur de 22 pour cent.
"Si les donateurs ne réagissent pas rapidement, le travail humanitaire accompli avec tant d'efforts et de succès en Angola connaîtra un revers", a déclaré M.
Roque Castro.
En septembre, près de 1,5 million d'Angolais doivent recevoir une aide alimentaire du PAM.
Avant la fin de 2002, ce nombre pourrait atteindre 1,9 million d'individus.

07 septembre 2002 16:18:00




xhtml CSS