Les envois de la diaspora représentent 3% du PIB kenyan

Nairobi, Kenya (PANA) - Les trois millions de Kenyans de la diaspora ont envoyé 113 milliards de shillings kenyans en 2013, ce qui représente 3% du Produit intérieur brut (PIB), a révélé la secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères et au Commerce international, Amina Abdalla.

Selon Mme Abdalla, ceci implique que la diaspora, qui est une partie importante du tissu économique et social du Kenya, a le potentiel énorme de contribuer positivement à la croissance économique du pays.

Intervenant ainsi lors du lancement de la Politique étrangère kenyane et de la diaspora à Nairobi, la secrétaire d'Etat a dit que, malgré cela, les Kenyans vivant à l'étranger sont confrontés à des problèmes, parmi lesquels, le coût élevé du transfert d'argent.

Les autres problèmes sont liés à la faiblesse des infrastructures pour informer les Kenyans de la diaspora des opportunités d'investissement de retour chez eux, l'absence de base de données intégrées sur les Kenyans à l'étranger.

"L'objectif élargi de la Politique sur la diaspora kenyane est d'améliorer le bien-être des Kenyans à l'étranger et de maintenir leur participation au processus de développement national conformément avec la Vision 2030", a-t-elle indiqué.

Saluant les invités dont le président Uhuru Kenyatta qui a présidé la cérémonie, Mme Abdalla a dit que depuis que le Kenya a élaboré une politique étrangère, c'est la première fois qu'elle est publiée depuis l'accession du pays à l'indépendance en 1963.

Concernant la politique étrangère, Mme.Abdalla, qui est également en charge du commerce international a dit que le pays a fait du progrès pour mener à bien certaines priorités.

Les engagements économiques fermes du Kenya aux niveaux bilatéral, régional et international ont apporté des résultats positifs.

"Ceci se traduit dans la hausse du flux des Investissements étrangers directs, passé de 597 millions de dollars en 2012/2013 à 868,44 millions de dollars en 2013/2014, soit une croissance de 46%" s'est-elle réjouie.

Concernant toujours la politique étrangère, la secrétaire d'Etat a dit que les personnes chargées de la formulation des politiques accordent une attention aux événements en cours sur le continent africain.
-0- PANA DJ/VAO/NFB/IS/IBA 22janv2015

22 january 2015 16:00:17




xhtml CSS