Les enfants victimes d'Ebola en RD Congo ont besoin d'une attention et de soins particuliers, selon l'UNICEF

Kinshasa, RD Congo (PANA) - Les enfants sont particulièrement touchés par l'épidémie d'Ebola meurtrière qui sévit dans l'est de la République démocratique du Congo, a indiqué vendredi le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF).

L’épidémie dans la province du Nord-Kivu a été déclarée le 1er août et l’UNICEF a signalé que deux enfants étaient décédés et que six autres, infectés par la maladie ou suspectés de l'être, sont soignés dans deux centres de la région.

Pendant ce temps, plus de 50 jeunes ont perdu leurs parents à cause du virus Ebola, a indiqué l'UNICEF dans un communiqué de presse.

"Les enfants touchés par l'épidémie en cours ont besoin d'attentions et de soins particuliers", a déclaré le Dr Gianfranco Rotigliano, Représentant de l'UNICEF en RD Congo.

"Les femmes sont les principales dispensatrices de soins pour les enfants, donc si elles sont infectées par la maladie, il y a un plus grand risque que les enfants et les familles deviennent vulnérables," a-t-il souligné

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le virus Ebola est une maladie grave dont le taux de mortalité peut atteindre 90 pc.

La plupart des cas surviennent par contact avec le sang ou les fluides corporels de personnes infectées par la maladie, mais le virus Ebola peut également être contracté par contact avec des animaux infectés, par exemple, après avoir été dépecé, cuisiné ou mangé.

Les membres de la famille et les agents de santé sont parmi les plus exposés.

Globalement, il y a eu 78 cas confirmés ou probables d'Ebola dans la province du Nord-Kivu, avec 44 décès, 24 autres cas suspects attendant une confirmation en laboratoire.

L'UNICEF et ses partenaires ont formé près de 90 travailleurs psychosociaux pour aider et réconforter les enfants dans les centres de traitement Ebola.

Ces professionnels soutiennent également les enfants qui ont été libérés, mais qui risquent d'être stigmatisés au sein de leurs communautés. Ils organisent également des activités de sensibilisation pour faciliter leur retour.

M. Rotigliano a souligné que l'impact d'Ebola sur les enfants pouvait aller bien au-delà de l'infection.

"De nombreux enfants sont confrontés à la maladie ou au décès de leurs parents et de leurs proches, tandis que certains enfants ont perdu une grande partie de leur famille et sont devenus isolés. Ces enfants ont un besoin urgent de notre soutien", a-t-il indiqué.
-0- PANA MA/JSG 18août2018

18 أغسطس 2018 11:06:31




xhtml CSS