Les élections au sein de la Commission de l'UA dominent le sommet de l'organisation panafricaine

Addis-Abeba, Ethiopie (PANA) - En prélude au sommet des chefs d'Etat africains prévu ce week-end à Addis-Abeba, en Ethiopie, l'élection du président et du vice-président de la Commission de l'Union africaine, ainsi que celle des huit commissaires, dominent les débats.

Le président en exercice de la Commission de l'UA, Jean Ping, sollicite un second mandat, mais devra faire face à la candidature de la ministre sud-africaine de l'Intérieur, Mme Nkosazana Dlamini-Zuma.

M. Erastus Mwencha du Kenya est le seul candidat au poste de vice-président.

S'adressant aux journalistes, Mme Dlamini-Zuma a déclaré que sa candidature ne doit pas être considérée comme un affront à M. Ping, qui a droit à un deuxième mandat en vertu du statut de la Commission.

"Lorsque le mandat de quatre ans est terminé, c'est fini et une autre personne doit être élue pour un mandat de quatre ans", a déclaré Mme Dlamini-Zuma, qui se décrit comme une activiste en genre et une réformatrice. "Mon élection à la Commission va confirmer que les femmes peuvent faire ce qu'elles veulent. Ce serait la chose la plus symbolique que même en Afrique, une femme peut être à la hauteur", a-t-elle ajouté.

Alors que Mme Dlamini-Zuma a le soutien de la Communauté de développement de l'Afrique australe (Southern Africa Development Community, SADC), M. Ping bénéficie du soutien du bloc de l'Afrique francophone.

Le président et le vice-président sont élus par scrutin secret à la majorité des deux tiers des membres ayant le droit de vote, c'est à dire les pays membres qui ne font pas l'objet de sanctions.

L'élection aura lieu dimanche après-midi, le jour de l'ouverture officielle du sommet de l'UA, et elle sera précédée par le débat sur le thème du sommet: "Stimuler le commerce intra-africain".

Immédiatement après l'élection du président et du vice -président de la Commission par l'Assemblée, interviendra celle des huit commissaires de l'UA.

Le statut de la Commission limite le mandat des commissaires à quatre ans, renouvelable une fois. Par conséquent, quatre d'entre eux ne seront plus candidats à ces élections : Mme Julia Dolly Joiner, commissaire aux affaires politiques; Bience Gawanas, commissaire aux Affaires sociales et le Dr Maxwell Mkwezalamba, commissaire aux Affaires économiques.

Mme Elizabeth Tankeu, commissaire au Commerce et à l'Industrie, est décédée en octobre 2011, lors de son second et dernier mandat.

Par ailleurs, les ministres des Affaires étrangères de l'Afrique de l'Ouest ont convenu d'une réunion vendredi pour discuter et éventuellement nommer le président nigérian, Goodluck Jonathan, comme le prochain président de l'UA, après le retrait du président de la Gambie,  Yahya Jammeh.

Le président nigérian est attendu à Addis-Abeba plus tôt que prévu vendredi, pour discuter de la candidature du Nigeria au poste de président de l'UA.

Conformément au principe de rotation géographique, la présidence de l'UA doit revenir en 2012 à l'Afrique de l'Ouest.

-0- PANA AO/SEG/ASA/TBM/SOC 26jan2012

26 janvier 2012 21:01:08




xhtml CSS