Les dirigeants discutent de l'intégration du NEPAD dans l'UA

Syrte- Libye (PANA) -- Les dirigeants africains réunis à Syrte ce mardi pour discuter des derniers détails de l'intégration du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD) dans les organes de l'Union africaine (UA), avec une nouvelle proposition pour un traité établissant le NEPAD comme un organe de l'Autorité de l'UA qui sera bientôt mise en place.
Les dirigeants doivent approuver une refondation totale des principaux organes régissant la structure du NEPAD, plaçant une équipe ministérielle à la tête de l'organisation - le conseil des directeurs - et faisant du secrétaire exécutif de l'organisation un employé de l'UA.
Le président de la Commission de l'UA, Jean Ping, a déclaré aux dirigeants africains assistant à la réunion du Comité de mise oeuvre des chefs d'Etat du NEPAD à Syrte, que le processus d'intégration du NEPAD dans les organes de l'UA était presque achevé et qu'il ne restait que quelques difficultés à aplanir.
Il a indiqué qu'une équipe d'experts désignés pour finaliser les détails de l'implantation du secrétariat du NEPAD dans les organes de l'UA avait conclu qu'un nouveau traité serait nécessaire pour désigner le NEPAD comme un organe de l'Autorité de l'UA, qui devrait être déclarée à la fin du Sommet de Syrte.
Le NEPAD a été mis sur pied en tant que programme destiné à relever les défis du développement de l'Afrique et il était considéré comme un changement radical dans les relations de l'Afrique avec ses partenaires au développement.
Mais les idéaux du NEPAD semblaient une reproduction du travail de l'UA et une campagne pour le remplacement du programme du NEPAD par l'UA a été lancée.
Le NEPAD visait à consolider des idéaux tels que la bonne gouvernance, l'éradication de la pauvreté et offrait un élément de révision par les pairs, destiné à favoriser un progrès égal de la démocratie et de la bonne gouvernance en Afrique.
S'exprimant durant la session d'ouverture de la réunion du comité directeur du NEPAD, M.
Ping a déclaré que l'harmonisation des programmes du NEPAD avec les activités de la Commission de l'UA s'était révélée plus difficile que prévu au départ.
Les consultants kenyans, qui ont travaillé sur la structure du NEPAD, ont proposé qu'il devait devenir un organe technique de l'UA, dont le travail sera de traduire les politiques de développement social et économique de l'UA en projets régionaux et projets continentaux.
La CUA va ainsi le chapeauter en tant qu'instance décisionnelle.
M.
Ping a déploré la lenteur de l'harmonisation des activités de l'UA et du NEPAD, en ajoutant: "Les progrès ont été trop lents.
Afin d'accélérer l'intégration du NEPAD dans l'UA, il faut promouvoir un travail commun: la coopération, la coordination et réduire les activités qui se chevauchent et je ne ménagerai aucun effort pour m'assurer que ce processus soit rapidement achevé", a-t-il souligné.

30 Junho 2009 13:56:00




xhtml CSS