Les dirigeants de la Cedeao diffèrent sur ​​le nombre de morts de la maladie à virus Ebola

Abuja, Nigeria (PANA) - Les dirigeants de la Cedeao réunis lundi à Abuja ont donné différents nombres de morts de la maladie à virus Ebola (Evd) qui ravage plusieurs des Etats membres de la Cedeao, mettant en exergue ce que les critiques appellent des lacunes dans la riposte du bloc régional au fléau.

La région de la Cedeao a été la plus durement touchée par la maladie dont l'Organisation mondiale de la Santé (Oms) a déclaré avoir coûté la vie à 6.388 personnes, principalement en Guinée-Conakry, au Liberia et en Sierra Leone.

Cependant, tous les intervenants à l'ouverture de la 46ème session ordinaire en cours de l'Autorité des chefs d'État et de gouvernement ont donné lundi différents nombres de morts.

En guise d'introduction, le président hôte, Goodluck Jonathan du Nigeria, a déclaré que plus de sept mille personnes sont mortes de l'épidémie, qui a également eu un impact négatif sur l'économie de la région.

Le président John Dramani Mahama du Ghana, qui est aussi le président en exercice de la Cedeao, a donné un chiffre différent, affirmant que la maladie a causé 6.300 morts, en plus de produire 11.256 cas confirmés en laboratoire.

Le président de la Commission de la Cedeao, Kadré Désiré Ouédraogo, qui prend ensuite la parole, n'a pas donné un chiffre approximatif de décès dus à l'Evd en détaillant les efforts déployés par le bloc régional pour apprivoiser la pandémie.

Mais le représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour l'Afrique de l'Ouest, Dr Mohammned Ibn Chambas, a donné un nombre de morts de six mille lors de son message de bonne volonté au sommet, au nom du Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.

Dans la plus récente information sur son site Internet, l'Oms a déclaré qu'il y a eu 17.946 cas de l'Evd dont 6.388 personnes mortes.
-0- PANA SEG/VAO/MTA/BEH/IBA  15 décembre 2014

15 décembre 2014 15:50:33




xhtml CSS