Les dirigeants africains prêts à soutenir la force africaine en Somalie

Kampala- Ouganda (PANA) -- Les dirigeants africains se sont mis d'accord pour prendre des mesures concrètes en vue de lutter contre l'insécurité en somalie, après trois jours de débat dominés par le double attentat de Kampala qui a accueilli le 15ème sommet de l'Union africaine (UA), a indiqué un porte-parole de l'organisation.
"Les troupes sont prêtes", a indiqué à la PANA le porte-parole de la Commission de l'UA, Noureddin Mezni, à la suite d'un mini-sommet qui a réuni plusieurs dirigeants africains pour élaborer un plan d'action contre l'insécurité en Somalie.
Le secrétaire d'Etat adjoint des Etats-Unis, Johnny Carson, et le président de la commission de l'UA, Jean Ping, ont initié une rencontre particulière avec plusieurs dirigeants africains pour faire face à la situation en Somalie.
"C'était une rencontre orientée vers l'action où des mesures concrètes et un plan d'action pour faire face à la situation sécuritaire en Somalie ont été examinés et adoptés", a révélé M.
Mezni.
Les Etats-Unis ont exprimé leur soutien en faveur d'une action pour combattre les insurgés somaliens.
M.
Carson a souligné que les Etats-Unis étaient en train de soutenir les pays qui ont envoyé des soldats en Somalie, dans le cadre de la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM).
Les dirigeants africains, y compris le président ougandais Yoweri Museveni, le président tanzanien Jakaya Kikwete, le président djiboutien Omar Guelleh et le Premier ministre éthiopien Meles Zenawi, ont pris part à la rencontre.
Parmi les autres participants figuraient des responsables venus du Kenya, du Royaume-Uni, de l'Italie et du Burundi qui ont participé au mini-sommet en tant que pays pourvoyeurs de troupes de l'AMISOM.
"L'accent a été particulièrement mis sur les voies et moyens de renforcer l'AMISOM.
Des propositions concrètes ont été faites pour aider les forces de l'UA en Somalie", a souligné M.
Mezni.
Il a ajouté que la volonté des politiques de s'attaquer à cette situation d'insécurité en Somalie a été réaffirmée au cours de la rencontre, précisant: "Nous avons la volonté politique.
Nous avons besoin de ressources pour faire face à cette situation.
" Le président de la Commission de l'UA, Jean Ping, a invité les dirigeants à promettre leur soutien militaire, y compris la construction de la capacité militaire de l'AMISOM pour faire face à la crise qui sévit en Somalie.
"C'était une rencontre fructueuse au cours de laquelle les chefs d'Etat se sont engagés à agir", a-t-il souligné.

27 juillet 2010 19:47:00




xhtml CSS