Les consommateurs ivoiriens appellent à une journée ville morte

Abidjan- Côte d'Ivoire (PANA) -- L'Union générale des consommateurs de Côte d'Ivoire (UGCCI) a appelé à une journée ville morte pour jeudi à Abidjan dans un communiqué rendu public mercredi dans la capitale ivoirienne.
"Suite à la décision du dernier conseil des ministres d'augmenter le coût des factures d'électricité, l'UGCCI demande à la population d'observer une journée ville morte le jeudi 26 juillet, compte tenu de la faiblesse des revenus des ménages et des nombreuses difficultés économiques que vivent les Ivoiriens", indique le communiqué.
L'UGCCI, qui se dit soucieuse du bien-être de tous les Ivoiriens, a demandé à toutes les associations de jeunes, de femmes et à tous les syndicats de se mobiliser "pour faire barrage à cette énième augmentation qui mettra leur bourse à rude épreuve".
"Pour manifester notre désaccord, nous devons tous rester à la maison", lit-on dans le communiqué qui impute l'augmentation des coûts de l'électricité au gouvernement.
"Les responsables de la Compagnie ivoirienne d'électricité (CIE) ont décliné la responsabilité de cette augmentation.
C'est donc l'Etat qui a l'exclusivité de celle-ci", conclut le communiqué.
On rappelle que le 13 juillet dernier, la même union des consommateurs a appelé à une marche de protestation qui s'est soldée par un échec avec moins de vingt manifestants.
Le PDG de la CIE, M.
Zadi Kessy, sera face à la presse jeudi 26 juillet pour éclairer l'opinion nationale sur les récentes augmentations des tarifs d'électricité, indique-t-on.

25 juillet 2001 18:54:00




xhtml CSS