Les boîtes noires du vol d'EgyptAir endommagées envoyées en France pour réparation

New York, États-unis (PANA) – Les enregistreurs de données de vols de l'appareil d'EgyptAir  MS804 ont été endommagés mais ils seront envoyés en France pour réparation, a annoncé vendredi la Commission d'enquête de l'aviation civile égyptienne, (Egyptian Civil Aviation Investigation).

L'appareil a crashé en mer Méditerranée le 19 mai en provenance de Paris pour se rendre au Caire avec 66 personnes à bord.

Un communiqué des enquêteurs égyptiens remis à la PANA à New York indique qu'ils n'ont pas été en mesure d'extraire des données des enregistreurs de vols connus sous le nom de ''boîtes noires'' et indique que " les analystes n'ont pu recueillir aucune donnée fiable de ces enregistreurs de vols ou sur les enregistreurs des voix du cockpit de l'avion".

Le communiqué indique: "Elles (boîtes noires) seront ensuite envoyées à la Bea, l'agence française de sécurité pour les transports en tant qu'expert en analyse des dispositifs de mémoire de l'aviation pour procéder aux réparations et l'enlèvement de l'accumulation de sels des enregistreurs qui seront ensuite rendus au ministère égyptien de l'Aviation civile pour une enquête plus approfondie".

Il a souligné que l'avion volait à 37.000 pieds lorsqu'il a perdu contact avec les contrôleurs aériens et les enregistreurs peuvent recueillir jusqu'à 25 heures de données essentielles en ce qui concerne les vols d'avion, et aussi les conversations dans les cockpits, et fournir les meilleures informations pouvant indiquer les raisons du crash de l'Airbus A320.

Il a également ajouté que certains débris de l'appareil ont été retrouvés en Mer Méditerranée.

La cause du crash demeure inconnue et aucune organisation terroriste n'a revendiqué cet attentat bien qu'elle pourrait être l'œuvre de terroristes.

Cependant, les sources de l'aviation ont indiqué que les messages envoyés par l'avion indiquent que les détecteurs de fumée étaient activés quelques instants avant la perte du signal de l'avion.

Les enquêteurs grecs ont également indiqué que l'avion avait fait une embardée de 90 degrés et une autre de 360 degrés, a perdu de l'altitude avant de disparaître des écrans  radar des contrôleurs aériens.

La PANA a rappelé que les enquêteurs égyptiens avaient indiqué la semaine dernière avoir localisé le lieu où il s'est abîmé et ont affirmé que "plusieurs zones ont été identifiées et les enquêteurs à bord du navire de recherches, John Lethbridge, vont maintenant dresser une carte ouvrant la zone concernée".
-0- PANA AA/VAO/ASA/BEH SOC 24juin2016

24 juin 2016 17:30:46




xhtml CSS