Les besoins humanitaires sont immenses en Côte d'Ivoire, selon le CICR

Abidjan, Côte d'Ivoire (PANA) - "La situation sécuritaire en Côte d'Ivoire reste précaire et les besoins humanitaires sont énormes', indique jeudi le Comité international de la Croix-rouge (CICR) dans un communiqué.

"Tous les jours, depuis près de deux semaines, nous avons reçu des centaines d'appels téléphoniques de détresse", explique le chef de la délégation du CICR à Abidjan, Dominique Liengme, cité dans le communiqué.

"La situation s'améliore quelque peu. La population commence à pouvoir s'approvisionner, mais pas encore dans toutes les communes de la ville. De nombreux malades et blessés ne peuvent toujours pas accéder à l'hôpital faute de sécurité et de moyens de transport. Les structures médicales qui fonctionnent sont débordées et manquent de matériel et de personnel. Et dans plusieurs quartiers, des cadavres jonchent encore les rues", poursuit Mme Liengme.

Dans l'Ouest, les affrontements et violences intercommunautaires ont fait de nombreux blessés et morts et causé le déplacement de milliers de personnes. La situation humanitaire est grave notamment à Guiglo, Duékoué, Daloa ainsi que sur l'axe Bin Houyé – Toulépleu – Bloléquin, proche de la frontière avec le Liberia.

"Un grand nombre de maisons, de marchés ainsi que des hôpitaux ont été pillés ou même détruits. De profondes tensions demeurent, avec un risque que la violence refasse surface", affirme Mme Liengme.

Mercredi, le CICR a fourni une assistance d'urgence à plus de 3.700 personnes déplacées sur quatre sites d'accueil à Abidjan, sous forme d'aliments comprimés permettant aux enfants et adultes souffrant de carence nutritionnelle de récupérer des forces.

Ce jeudi, le CICR a apporté du matériel médical aux Centres hospitaliers universitaires à Cocody et Treichville, deux hôpitaux de référence à Abidjan, ainsi qu'à la Polyclinique internationale Ste Anne-Marie (PISAM).

-0- PANA BAL/TBM/IBA 14avril2011



14 Abril 2011 13:50:21




xhtml CSS