Les associations de la Société civile en Tunisie plaident pour l'adoption de la loi contre la discrimination raciale

Tunis, Tunisie (PANA) - Les Organisations de la Société civile tunisienne ont dénoncé, dans un communiqué, lundi, l'agression raciste perpétrée samedi contre deux filles congolaises, renouvelant l'appel lancé à l'Assemblée des représentants du peuple (Parlement) pour accélérer l'adoption du projet de loi fondamentale relatif à la criminalisation de la discrimination raciale.

Trois jeunes Congolais, deux filles et un garçon, ont été agressés, samedi soir, par un jeune Tunisien qui les a poignardés à Tunis,  blessant grièvement les deux filles qui ont été transportées dans un centre hospitalier de la capitale, alors que le garçon a été blessé au niveau des bras, rappelle-t-on.

Un camp de protestation a été implanté sur l'avenue Bourguiba à Tunis par les Organisations de la Société civile pour dénoncer la discrimination raciale.

Ainsi, des photos rappelant la décision de Ahmed Bey prise en 1846 mettant fin définitivement à l'esclavage ont été exposées à cette occasion, alors qu'une vidéo sur des témoignages de Tunisiens proposant des solutions à ce fléau dont celle relative à l'adoption de la loi criminalisant la discrimination raciale a été diffusée.

D'autres propositions sur l'exécution de programmes d'éducation sur le respect de l'autre ont aussi été faites.
-0- PANA AD/IN/IS/IBA 27dec2016

27 ديسمبر 2016 15:44:19




xhtml CSS