Les USA louent le rôle de Tripoli dans le règlement des conflits

Tripoli- Libye (PANA) -- Le secrétaire d'Etat adjoint américain aux Affaires africaines, Jendayi Frazer, a déclaré mercredi à Tripoli que ses entretiens dans la capitale libyenne lui ont permis d'apprécier les efforts de la Libye en faveur de la paix dans la province agitée du Darfour, dans l'ouest du Soudan.
"Nous pouvons collaborer avec la Libye en vue de trouver une solution au problème du Darfour ainsi qu'aux autres problèmes source d'instabilité dans la région", a déclaré Jendayi Frazer au cours d'une conférence de presse mercredi, avant de quitter la capitale libyenne.
"Je suis d'accord avec mes collègues libyens pour coopérer en vue de réaliser ces objectifs communs", a-t-elle encore dit.
"Mes entretiens avec les responsables de la Libye, pays actif dans l'Union africaine (UA), ont porté sur la manière d'œuvrer ensemble en vue de la stabilité de la province soudanaise".
Le secrétaire d'Etat adjoint américain aux Affaires africaines a ajouté que sa visite en Libye est liée au grand rôle que peut jouer Tripoli dans la réalisation de la stabilité au Darfour et dans la sous-région.
La responsable américaine a souligné la nécessité "d'œuvrer rapidement pour sauver la vie de milliers de personnes qui souffrent dans la province du Darfour".
Elle a réitéré à cette occasion l'engagement des Etats Unis à agir en coordination avec l'UA en vue de trouver une solution à la crise humanitaire dans la province ouest soudanaise.
La situation au Darfour est très complexe, a-t-elle affirmé, ajoutant que les Etats-Unis "comptent sur les pourparlers en cours à Abuja pour parvenir à une solution pacifique du conflit dans la province".
La Libye "oeuvre en faveur de la paix au Darfour, comme me l'ont affirmé les responsables libyens que j'ai rencontrés".
La diplomate américaine a fait part de son optimisme en faveur "d'un règlement pacifique et à long terme du conflit au Darfour", réaffirmant la nécessité d'établir une coopération entre l'UA et les Nations unies afin d'arrêter les combats dans la province soudanaise.
"Nous cherchons des forces africaines et non un commandement africain pour ces forces.
Nous voulons l'établissement d'un système de travail international pour régler le conflit dans la province du Darfour à l'instar de ce qui s'est passé au Liberia, en Sierra Leone et au Burundi où se trouvaient des forces régionales sous un commandement des Nations unies".
Elle a appelé les pays membres de l'UA a s'acquitter de leurs devoirs et d'honorer leurs engagements financiers envers les forces de l'Union en position dans la province et de solliciter les Nations unies pour le soutien logistique et financier de ces forces.
Par ailleurs, le secrétaire d'Etat adjoint américain aux Affaires africaines a exprimé sa satisfaction au sujet des résultats de sa visite en Libye, se réjouissant de la solidité des relations libyo- américaines qui "ont connu une très grande amélioration au cours de la dernière période".

08 mars 2006 23:35:00




xhtml CSS