Les USA encouragent les rebelles du Darfour à sceller la paix

Nairobi- Kenya (PANA) -- Le secrétaire d'Etat-adjoint américain Robert Zoellick a invité mardi les rebelles du Darfour à respecter le cessez-le-feu qu'ils ont signé, à coopérer avec la Mission des Nations unies au Soudan (AMIS), et à renouveler leur attachement aux pourparlers de paix facilités par l'Union africaine (UA) à Abuja, Nigeria.
"Nous sommes impressionnés par les efforts que les pays africains, à travers l'Union africaine (UA), mettent en oeuvre particulièrement l'AMIS, ce qui traduit une volonté des Africains de faire tout leur possible pour aider à résoudre la terrible tragédie dont souffre le peuple du Darfour", a-t-il dit.
Le gouvernement de Khartoum et les rebelles s'accusent mutuellement de violer le cessez-le-feu et actuellement, il existe une profonde divergence au sein du Mouvement de libération du Soudan (SLM) qui, avec le Mouvement pour la justice et l'égalité (JEM) combattent le gouvernement de Khartoum depuis février 2003.
"Le SLM doit retourner à la table des négociations avec une approche commune", a déclaré M.
Zoellick à la presse à Nairobi, à l'issue d'une rencontre avec les rebelles du Darfour.
Il a ajouté: "nous ne pouvons pas leur donner des ordres, mais le SLM doit être en mesure de nous aider à régler ce problème.
Nous leur avons demandé de faire connaître clairement leur position.
Tous les partenaires internationaux ont transmis un message similaire".
Abdul Wahid Mohammed Nur, qui dirige l'une des deux factions du SLM, a pour sa part dit aux journalistes à Nairobi, que les divergences au sein du groupe devraient permettre à sa faction de réaliser ses propres programmes, sans l'autre faction dirigée par Mini Arko Minawi.
M.
Zoellick, qui devrait se rendre en visite au Darfour, a mis en garde contre la poursuite des violences dans la région ouest du Soudan, en disant que les rebelles "ne peuvent poursuivre cette violence".
Les pourparlers d'Abuja devraient reprendre le 20 novembre, en vue de mettre fin au conflit du Darfour qui a fait quelque 180.
000 morts et deux millions de déplacés.

09 novembre 2005 10:17:00




xhtml CSS