Les Soudanais célèbrent l'application de l'Accord de paix de Doha pour le Darfour

Khartoum, Soudan (PANA) – Les chefs d'État du Tchad, de la République centrafricaine et du Qatar font partie des leaders ayant pris part à la réunion tenue mercredi au Darfour, au cours  de laquelle le président du Soudan, Omar el-Beshir, a déclaré une amnistie générale à tous les rebelles qui ont pris les armes contre son gouvernement.

La réunion, organisée à El Fashir, la capitale du Nord Darfour, à environ 700 km à l'ouest de  Khartoum, marque la fin de la mise en œuvre du Document de paix de Doha pour le Darfour, (Doha Document for Peace in Darfur, Ddpd), un accord de paix négocié par le Qatar en 2011.

Le Président Beshir a déclaré au cours de la réunion que tout rebelle qui dépose les armes sera le bienvenu et sera amnistié.

Le Ddpd a regroupé le gouvernement du Soudan et un grand mouvement rebelle, le mouvement pour la justice et l'égalité, (Justice and Equality Movement, Jem) dans le but de mettre un terme à la guerre au Darfour à l'aide de projets de développement. Le cadre de l'Accord de cinq années prend fin cette année.

"Quiconque revient du Soudan du Sud ou de la Libye sans armes sera le bienvenu", a déclaré Beshir. "Quiconque choisit de poursuivre son combat nous trouvera sur son chemin prêt à le combattre", a-t-il averti.

Le président a annoncé que tous les prisonniers de guerre seront libérés et que les enfants qui avaient été interceptés lors d'un récent affrontement avec le Jem à Goz Dango, près de la frontière avec le Soudan du Sud l'année passée, seront libérés et remis à des organisations humanitaires pour leur réinsertion.

Beshir a félicité l'Emir du Qatar, Sheikh Tamim bin Hamad al-Thani, le Vice-Premier ministre du Qatar, Sheikh Ahmed bin Abdulla al-Mahmoud, le gouvernement et le peuple qatari pour avoir négocié le Ddpd et appuyé et financé la mise en œuvre de ses dispositions.

Il a également félicité le Qatar pour le financement et la contribution dans plusieurs projets et services de développement, dont celui d'un milliard de dollars américains pour la mise sur pied d'une banque commerciale au Darfour et le retour de personnes déplacées internes de plusieurs villages dans les cinq États du Darfour.

Bashir a félicité le président tchadien, Idris Deby, pour sa contribution à la négociation de l'Accord de paix au Darfour, se référant à une force militaire conjointe soudano-tchadienne qui surveille la frontière commune.

S'exprimant également à cette cérémonie télévisée, Deby a qualifié cette force conjointe et le Ddpd d'exemplaires qui, selon lui, pourraient être adoptés par d'autres pays africains confrontés à des difficultés similaires.

Il a exhorté les mouvements rebelles réfractaires à se joindre au processus de paix et à la Communauté internationale pour soutenir les efforts de paix au Soudan.

Au cours de la célébration, Sheikh Tamim a été élevé au grade de docteur honoris causa en droit par le vice-recteur de l'Université d'Al-Nilein, en reconnaissance de sa contribution pour l'Accord de paix au Darfour.
-0- PANA MO/AR/ASA/BEH/SOC 07sept2016

07 septembre 2016 19:47:58




xhtml CSS