Les FDS de la Côte d'Ivoire regrettent la mort de trois de ses membres

Abidjan, Côte d’Ivoire (PANA) - Le porte-parole des Forces de défense et de sécurité (FDS), le colonel-major Hilaire Babri Gohourou, a déploré lundi la mort de trois des leurs en deux semaines au cours des affrontements entre les partisan du président sortant, Laurent Gbagbo, et ceux du président «élu», Alassane Dramane Outtara.

Lisant un communiqué à la télévision nationale, il a précisé que deux d’entre eux ont été tués à Abobo, un quartier d’Abidjan favorable à M. Ouattara, tandis que le troisième a trouvé la mort à Duékoué, une ville située dans l’ouest du pays.

Le colonel Babri a condamné l'appel à la "révolution" lancé par le gouvernement de Alassane Ouattara, estimant qu’il s’inscrit dans une «logique de troubles à l'ordre public et d'assassinats".

-0- PANA GB/AAS/SOC 21fev2011


21 février 2011 21:55:37




xhtml CSS