Les Etats-unis font don de deux avions C-208 à l’armée camerounaise

Yaoundé, Cameroun (PANA) - L'ambassadeur des Etats-unis au Cameroun, PeterHenry Barlerin, a remis à l’armée camerounaise ce vendredi à Yaoundé, deux avions C-208 de fabrication américaine pour renforcer ses capacités en matière de lutte contre la secte islamiste Boko Haram, a constaté la PANA sur place.

Les avions ont une valeur approximative de 24 milliards de F CFA.

L’ambassadeur rassure que son pays va également former les pilotes, les opérateurs et même le personnel de maintenance de ces appareils.

Ce don marque la volonté des Etats-unis de continuer à collaborer avec le Cameroun pour aider au retour de la paix dans le Grand Nord, dans les pays du Bassin du Lac Tchad et à travers le monde, a martelé l’ambassadeur.

« L'extrémisme violent constitue une menace pour nous tous, pour notre stabilité et pour notre sécurité. Nous devons rester vigilants afin de ne pas laisser l'idéologie radicale des terroristes manipuler nos idéaux communs », a-t-il ajouté.

Il a salué les efforts fournis par le Cameroun pour collaborer avec les États-unis et des organisations internationales crédibles en matière d’offre de formation sur les droits de l'homme, sur le respect du droit des conflits armés et sur le contrôle de l’armée par des civils.

PeterHenry Barlerin a, par ailleurs, rappelé que «bénéficier de l’adhésion de la population à vos côtés, traiter les ennemis capturés avec humanité, pourvoir aux besoins des réfugiés et des déplacés internes et développer des mécanismes permettant d’accueillir les transfuges de Boko Haram et les réintégrer au sein de la société sont des mesures extrêmement importantes ».

Tout en reconnaissant que le Grand Nord et la Région du Bassin du Lac Tchad ont besoin de programmes sociaux, d'emplois et de développement économique pour parvenir à une paix durable, il a invité le ministère de la Défense à ne pas utiliser les équipements fournis par les États-unis à d'autres fins ou dans d'autres conflits.

Depuis 2014, le Cameroun est engagé dans une lutte acharnée contre Boko Haram, secte islamiste qui a déjà fait près de 1500 morts dans les rangs des civils et des centaines de milliers de déplacés dans les régions septentrionales du pays, selon le rapport 2017 de Amnesty International, rappelle-t-on.
-0-PANA EB/BEH/SOC 11mai2018

11 mai 2018 17:27:51




xhtml CSS