Les EU nient toute opération antiterroriste en Somalie

Nairobi- Kenya (PANA) -- Un Général américain a rejeté à Nairobi les informations faisant état de la présence de Marines américains sur les côtes du Somaliland pour interroger les habitants sur des terroristes présumés.
"A ma connaissance, il n'y a aucune activité de marine au large des côtes somaliennes autres que les navires de la 5ème flotte qui voguent vers l'Iraq" a déclaré le général de division Samuel Helland, commandant des Forces d'intervention mixtes combinées- Corne de l'Afrique (CJTF-HOA).
Il a expliqué que les pêcheurs du Somaliland avaient confondu un exercice d'entraînement au large des côtes de Djibouti effectué le mois dernier, à une chasse à l'homme par l'armée.
Une équipe militaire américaine serait basée dans la région de la Corne de l'Afrique, depuis les attentats du 11 septembre 2001 contre les Etats-Unis.
S'exprimant durant l'inauguration du complexe résidentiel des Marines au sein de l'ambassade des Etats-Unis à Nairobi, M.
Helland a confirmé que les Etats-Unis disposaient d'une force d'intervention anti-terroriste à Djibouti.
Mais il a affirmé qu'"il n'y a aucun Marine sur les rives somaliennes".
Les informations en provenance d'Hargeisa, capitale la République autoproclamée du Somaliland, dans le nord-ouest de la Somalie ravagée par la guerre, avaient indiqué que quelque 20 Marines américains avaient parlé aux pêcheurs, dans le cadre d'une opération antiterroriste présumée.
Les diplomates occidentaux affirment que les cellules terroristes opèrent dans certaines régions de la Somalie, qui étaient sans gouvernement central depuis plus de 10 ans.
Un rapport du Département d'Etat américain a récemment rapporté rappelle t-on, que la menace terroriste en Afrique de l'Est restait élevée face à l'instabilité politique en Somalie continentale.

06 mai 2005 16:50:00




xhtml CSS