Les Congolais de l'étranger créent une plate forme à Paris

Paris- France (PANA) -- Les responsables d'une plate forme, regroupant une cinquantaine d'associations et constituée par les ressortissants de la RD Congo vivant en France, ont été installés, vendredi, dans les locaux de la chancellerie congolaise à Paris, a-t-on constaté sur place.
Peu avant la cérémonie, président de la plate forme, M.
Jean Mutuakashala Mulumba Butshie, avait, au cours d'une conférence de presse donnée au Centre d'accueil de la presse étrangère de Paris, déclaré que la nouvelle structure entend oeuvrer à l'intégration des Congolais de l'étranger dans leurs pays d'accueil respectifs, mais aussi, apporter sa contribution à la reconstruction du pays.
Il s'agit également d'améliorer l'image du ressortissant de la RD Congo qui, selon M.
Mulumba Butshie, "est perçu en Europe comme n'étant doué que pour la musique, la falsification des visas, "entre autres vices qui établissent une réputation qu'il ne mérite pas".
Plus spécifiquement, la communauté congolaise de France -la plus importante en nombre après celle du Mali pour ce qui est des pays d'Afrique subsaharienne- se promet, à travers la plate forme, de collaborer avec les autorités de Kinshasa, mais aussi de dénoncer les travers constatés dans la gestion publique et les droits de l'homme au pays.
La nouvelle structure se propose, par ailleurs, d'aider les réfugiés politiques, notamment dans l'aboutissement des procédures de regroupement familial et, pour ceux qui ont été persécutés par l'ex-régime Mobutu, d'aider à leur retour au pays s'ils le désirent.
Les responsables de la plate forme ont d'ores et déjà rencontré des Maliens vivant en France, "pour échanger et se nourrir de leur expérience".

17 octobre 2003 18:47:00




xhtml CSS