Les Centrafricains renouent avec les habitudes

Bangui- Centrafrique (PANA) -- Les habitants de Bangui, la capitale centrafricaine, ont renoué avec leurs habitudes, près d'un mois après la tentative de coup d'Etat de l'ex-général André Kolingba, déjouée par les forces loyales au président Ange-Félix Patassé, appuyées par des soldats libyens et les rebelles Congolais de Jean-Pierre Bemba.
Les marchés et le centre-ville ont retrouvé leur animation.
Les bars en plein air, où les Centrafricains ont pris l'habitude de s'attarder après le travail, ont repris du service.
Les femmes, qui, en raison du couvre feu, pouvaient être sures d'avoir leur homme à la maison, apprécient certainement moins ce relâchement.
Le couvre feu est cependant toujours maintenu à partir de 21 heures (20h GMT), mais laisse suffisamment de temps pour "siffler" quelques bouteilles de bière, la boisson favorite des centrafricains.
Le dispositif de sécurité est toujours en place à Bangui avec de nombreux 'check points', où les soldats vérifient les papiers et fouillent les coffres des véhicules.
La zone où réside le président Ange Félix Patassé est complètement isolée et transformée en un véritable camp retranché.
A chaque coin, des sacs de sable et des blindés.
On voit souvent les soldats libyens et centrafricains deviser tranquillement l'arme au pied.
Lorsque le soir commence à tomber, il est plutôt recommandé de ne pas s'aventurer dans les parages.
La situation n'étant pas totalement rétablie, avec de nombreux putschistes dans la nature, les soldats sont parfois nerveux.
Ainsi, mardi, les banguissois ont été réveillés par des tirs d'arme automatique et à l'arme lourde.
De 5h à 8h locales (4h et 7 GMT), il était possible d'entendre les détonations en provenance des périphéries sud à l'autre bout de la ville.
Dans la journée, la radio officielle a expliqué qu'il s'agissait d'une opération de sécurisation des zones sud entreprise par les Forces armées centrafricaines (FACA) pour déloger les putschistes qui tendent des embuscades aux chauffeurs de taxis-brousse pour leur dérober leurs recettes journalières.

27 juin 2001 11:32:00




xhtml CSS